Le banc de la maison Sibilia aux halles de Lyon © Antoine Merlet
Le banc de la maison Sibilia aux halles de Lyon © Antoine Merlet

Coronavirus : si les marchés sont fermés à Lyon, quid des Halles Paul Bocuse ?

Tous les marchés de Lyon sont fermés depuis ce mercredi 25 mars. Qu'en est-il des Halles Paul Bocuse, sont-elles ouvertes ? 

À Lyon, après un moment de transition mardi, tous les marchés sont annulés depuis ce mercredi 25 mars. La ville ne devrait pas demander de dérogation. Considérées comme un marché fermé, les Halles Paul Bocuse vont néanmoins rester ouvertes jusqu'à nouvel ordre. L'information a été confirmée par la ville, mais aussi la préfecture.

Tous les espaces de restauration restent néanmoins fermés. Seule la vente des produits est encore autorisée. Les consignes de sécurité sanitaire doivent néanmoins être respectées, tandis que les clients sont invités à garder leur distance entre eux. 

à lire également
Le nouveau maire de Lyon promet une alternance sur le fond comme sur la forme. Grégory Doucet prône davantage de transversalité pour une démocratie plus participative. Il s’adresse aussi aux acteurs, souvent économiques, qui durant la fin de la campagne municipale ont exprimé leur crainte d’une vague verte.
4 commentaires
  1. E Dn - 25 mars 2020

    Très bien que les halles Paul Bocuse restent ouvertes. Mais quelle injustice faite aux producteurs que cette fermeture des marchés ouverts lyonnais ! En quoi leurs allées seraient plus dangereuses que celles des halles en ce qui concerne l'exposition au corona virus ? En fait, quand on voit sur un marché des gens qui ne respectent pas la distance d'un mètre entre eux, c'est tout simplement parce que ce sont des personnes d'un même foyer, bien souvent mari et femme. Mais ça, il semblerait que ça ne soit pas du tout pris en compte. Cette mesure nous descend directement de Paris sur le mauvais exemple du marché Barbès, et tous les producteurs autour de Lyon, que l'on est bien content d'avoir en temps normal, vont payer très cher cette vision étroite de la situation.

  2. yves dubost - 25 mars 2020

    S C A N D A L E U X P A S S E - D R O I T aux Bocuse, Richard, Bahadourian, Rousseau, Tacca et autre magnats de la bouffe.
    J'espère vivement que les lyonnais ne se laisseront pas prendre à cet attrape-nigaud et qu'ils vont déserter le 100 cours Lafayette.

  3. JM Jundt - 26 mars 2020

    Perso étant donné que la semaine passée nos marchés du jeudi et du samedi se sont parfaitement passés, je parle d'Ecully, ai adressé demande au maire : pourquoi ne pas solliciter dérogation pour au moins un marché dans la semaine, où l'on prend en fait beaucoup moins de risque de contact.. J'imagine dans les super et surtout hypers que des gens continuent de prendre en main des denrées puis de les replacer dans le rayon avant d''en choisir d' autres.. Toutes choses surveillées et interdites au niveau des petits stands du marché où chacun n'a que son cabas. Pas de porte à pousser, de chariot etc 😉
    Sinon je voudrais bien passer aux Halles Bocuse mais je me ferai aligner car trop loin de chez-moi. Qui peut encore y aller d'ailleurs à part les habitants des deux grdes barres Lafayette ❓

  4. LESLIE - 26 mars 2020

    J'habite Lyon 8 ème. J'ai fait comme d'habitude mon marché samedi et mardi avant l'interdiction. Tout était bien organisé, file de clients à bonne distance, commerçants avec des gants qui servaient, paiement par carte bancaire chaque fois que cela était possible...Je ne me suis pas sentie bousculée, et pour le coup, le marché devenait intéressant et ne représentait me semble t-il pas plus de risques qu'une grande surface..En dehors de mon plaisir à faire mon marché, je pense qu'on porte préjudice à nos producteurs, en ne leur permettant pas de vendre leurs denrées...C'est bien dommage !

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut