Coronavirus près de Lyon : plus de 50 morts dans un Ehpad

À Albigny-sur-Saône, 55 résidents d'un Ehpad sont décédés à cause du Covid-19 depuis le début de l’épidémie. Jean-Paul Colin, maire de la commune, pointe du doigt le manque matériel et le courage du personnel.

Ces six dernières semaines, 68 patients entre 75 et 100 ans sont morts au centre hospitalier gériatrique du Mont d’Or à Albigny-sur-Saône. Parmi eux, 55 l’ont été à cause du Covid-19 rapporte FranceInfo. Un bilan lourd qui s’explique, en partie, par la taille de l’établissement, plus de 700 résidents sur deux sites à Chasselay et à Albigny où la plupart des décès se sont produits.

Le premier cas s’est présenté lors de la première semaine du confinement puis l'épidémie a atteint un pic, au sein de l'Ehpad, entre la quatrième et la sixième semaine. Le maire, Jean-Paul Colin, également, président de l’hôpital gériatrique, a pointé du doigt le manque d’équipement du personnel soignant. Tout en saluant le courage de ces derniers, il les félicite pour leur gestion de la crise qui a permis de circonscrire l’épidémie : une seule personne a succombé au Covid-19 en dehors de l’Ehpad, à Albigny-sur-Saône, un bilan qui aurait pu être beaucoup plus lourd.

10 commentaires
  1. benbat - 2 mai 2020

    J'espère que les (ir) responsables seront traduits en justice. Les directeurs d'ARS en particulier, qui font en sorte de supprimer des lits donc des moyens et des soignants.

    1. Tijette - 3 mai 2020

      La proportion de dc est plus importante , car il n' y a plus 700 lits au CHG mais 500 au debut de l'épidémie.
      Benjamin il faut mieux vérifier vos sources.
      Ce qui represente environs 11 %.
      Pire que le bilan annoncé .
      Une pensée à tous les défunts et courage à leur famille,dans ces moments horribles.

  2. JANUS - 2 mai 2020

    Bien avant le COVID 19, cet EHPAD, même rénové, était surnomme le mouroir.

  3. rhonacid - 2 mai 2020

    Plus de lits = plus de soin, pas de décès. Voilà une grande stupidité, énoncée par des personnes qui ne réfléchissent pas souvent. Il y a, hélas, des maladies, des traumatismes, des accidents vasculaires, par exemple, qui sont sans solution thérapeutique. Mais on peut multiplier les lits et les soignants... 60 millions de lits et 30 millions de soignants = 0 décès en France. Ou YaKa.. (surtout si ce n'est pas moi qui paye).L

    1. Maryse protier - 2 mai 2020

      Ma belle mère est décédée il ya quelques jours dans cet établissement dans une unité protégé du rdc.
      L'etablissement très réputé est une honte ! Sale, avec un manque évident de personnel aux soins. Par contre des fleurs des plantes et du m'as tu vu oui !
      Les soignantes sont épuisées et très mal payées, méprisees par la direction,l ars.
      Les visites étant interdites ma belle mère à obligatoirement été contaminée par un soignant qui n'avait pas de protection. Une honte pour un établissement de cette taille. Nous allons déposer plainte c'est inadmissible. J'espère que le directeur répondra de ses actes ainsi que tous les responsables. Courages aux aides soignantes qui elles sont de véritables héros ! Avec rien elles font tout. Merci à elles

  4. Pxb40blyon8 - 2 mai 2020

    Merci pour votre article ma belle mère résidente du CHG des monts d'or à albigny est décédé du covid 19 il y a qq jours. Malgré la réputation de l'établissement elle a toujours été bien soigner et des rénovation ont été faites dans l'établissement. Mais comme le souligne benbat il y a matière à porter plainte contre les responsables de santé.
    Les EPADH ont été fermées au visiteurs avant
    même le début du confinement et à ce moment là
    ma belle mère était en forme, fin mars alors que les premiers cas apparaissent dans l'établissement elle va bien, mi avril elle est contaminée soit à peu près un mois après la fermeture au public. Elle était constamment alité donc qui lui a transmis le virus ? Le personnel soignants.

    1. harlduc - 3 mai 2020

      Des visières ont été distribuées à cet Ehpad par visière solidaire. Ont elle été distribuées aux soignants et aux pensionnaires, la question à poser ?

  5. Kuroro69 - 2 mai 2020

    Beaucoup d'EPHAD ont énvoyés les malades directement à l'hôpital, non pas pour les sauver mais pour éviter qu'ils ne gonflent les chiffres de seniors mort en EPHAD ! Mon père était en EPHAD sur Lyon et est mort du COVID. Avant qu'ils N'empêchent les visites et confinent les résidents, mon papa se portait comme un charme, sortait faire sa balade tous les jours ! On a même pas pus le revoir avant que ce soit trop tard !!!

  6. Corsicanou - 2 mai 2020

    Ma mère handicapée et aveugle se voyait déposé un yaourt ouvert sur sa table pour 4h00, Et. Ensuite dem,,,, de toi, je l ai vécu tous les jours pendant 6 mois. UN MOUROIR depuis longtemps, c'est epzdh est une honte

  7. justine69 - 2 mai 2020

    Quel drame...
    Mais que se passe t'il réellement entre ces murs ?
    Au moins 21 décès à Louise Thérèse, Ehpad à Ecully mais absolument aucune information émanant de la direction à ce sujet. Une opacité bien étrange.
    " Tout va très bien " à en croire les nouvelles ...
    Certains lendemains vont déchanter.
    Malheureusement le manque d'équipement et de personnel est un problème lié à l'ensemble des établissements hospitaliers , et plus largement pour les protections type gel et masques à l'ensemble de notre pays .

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut