Grégory Doucet au Centre de dépistage coronavirus du Palais des Sports de Gerland.

Coronavirus : pour la réouverture des commerces, quand le maire de Lyon écrit une lettre à Macron

Grégory Doucet, le maire de Lyon, a écrit un courrier ce mardi au président de la République. Il demande notamment la réouverture des commerces au plus tard ce samedi 28 novembre.

Emmanuel Macron va s'exprimer ce mardi soir à 20h. Il doit donner un calendrier plus précis pour les prochaines semaines. Réouverture des commerces ? Des bars et restaurants ? Quid de Noël ?

Ce mardi, à quelques heures de son intervention, le maire de Lyon a décidé de lui envoyer un courrier. Il évoque notamment la situation des commerces de proximité.

"La situation de notre tissu économique et commercial est critique. Alors même que les crises à répétition montrent qu'un autre modèle économique est possible et indispensable, nous appelons, nous élus écologistes, à soutenir le commerce de proximité", écrit notamment Grégory Doucet.

"Je vous demande la réouverture des commerces au plus tard samedi"

"Nous avons été les pionniers sur la défense de ce modèle ancré dans nos territoires, pourvoyeurs d'emplois locaux, il est venir le temps d'acter ce choix politique. A ce titre, il ne faut pas laisser les commerces s'enliser dans une crise sans fin, il faut les soutenir dès aujourd'hui", poursuit le maire de Lyon.

"Je vous demande, Monsieur le Président, d'annoncer dès ce soir l'ouverture de nos commerces [...] Je vous demande leur réouverture au plus tard ce samedi 28 novembre 2020 [...] Cette réouverture dès le week-end prochain permettra d'espacer dans le temps les flux de clientèle en cette période de fin d'année, essentielle à la bonne santé financière de nos commerces", explique encore Doucet.

La situation toujours très tendue dans les hôpitaux de la région

Le 6 novembre dernier, une semaine après l'instauration du nouveau confinement, alors que certains maires demandaient la réouverture des commerces de proximité, le maire écologiste avait été dans le sens des décisions gouvernementales sur le sujet. "Nous sommes en confinement. Il est important de respecter les règles de la manière la plus stricte possible. Aujourd'hui, un relâchement, c'est demain davantage de personnes hospitalisées. Chacun, individuellement, je ne dis pas ça pour culpabiliser, mais c'est un état de fait", avait insisté Doucet le 6 novembre dernier.

"Je me suis rendu à HEH (l'hôpital Edouard-Herriot de Lyon), je me suis rendu compte de la difficulté des soignants au quotidien. Tous les jours, on crée des lits de réanimation supplémentaires pour faire face à l'accroissement du nombre de malades. Bien sûr qu'il faut entendre les difficultés des commerçants, on a besoin de mettre des dispositifs pour leur venir en appui, j'en suis conscient, pour autant il faut aussi tenir compte de la situation sanitaire. A trop relâcher, on prend des risques sur des vies humaines", avait-il ajouté.

Ce mardi, 6500 personnes sont toujours hospitalisées des suites du covid-19 dans la région. Contre 3055 au pic de la 1ère vague, au printemps (lire ici).

Lire aussi : Coronavirus à Lyon : avant les annonces de Macron, des hôpitaux toujours sous tension dans la région

 

3 commentaires
  1. raslebol69 - mar 24 Nov 20 à 20 h 43

    Il écrit ce mardi quand tout le monde sait déjà que les commerces vont rouvrir samedi. Il ne risquait pas d'être renvoyé à sa case.

    1. Jol - mar 24 Nov 20 à 21 h 13

      Ca ouvre
      mais si trop de gens ne respectent pas les regles ca refermera......

  2. noisette - mer 25 Nov 20 à 11 h 03

    La mouche du coche...?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut