Coronavirus : Lyon participe à une recherche sur la perte de goût et d'odorat

Avec près de 500 autres chercheurs dans le monde, des scientifiques lyonnais participent à une étude sur les pertes de goût et d’odorat de certains malades du coronavirus Covid-19.

De nombreux malades du coronavirus Covid-19 ont fait état d'une perte plus ou moins forte et plus ou moins longue du goût et de l'odorat. Le Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon (CRNL, Inserm / CNRS / Université Claude Bernard Lyon 1 / Université Jean Monnet) est impliqué dans ce Consortium mondial pour la recherche chémosensorielle et a lancé un questionnaire sur le sujet. 

En tout plus de 500 chercheurs et chercheuses originaires de 38 pays se sont regroupés au sein du Consortium mondial pour la recherche chémosensorielle. “Aujourd’hui le consortium lance une grande enquête internationale sous forme d’un court questionnaire (disponible en plus de 20 langues) à destination des malades ou anciens malades du Covid-19. Les scientifiques souhaitent en priorité évaluer la fréquence et la nature des cas d’agueusie et d’anosmie parmi les personnes atteintes, les comparer à d’autres pathologies et initier un suivi sur le moyen et long terme”, explique le CNRS dans un communiqué.

Le questionnaire est disponible ici. 

Un site internet a par ailleurs été créé pour répondre aux questions les plus fréquentes sur ces pertes de goût et d'odorat (ici).

Faire défiler vers le haut