Hôpital Édouard Herriot Pavillon H © Tim Douet

Coronavirus à Lyon : un ralentissement des contagions en trompe-l’œil (graphiques)

En 24h, la propagation du virus Covid-19 et le nombre de décès causés par celui-ci ont, semble-t-il, marqué le pas. Un changement plus statistique que réel.

Alors que le nombre de cas recensés en 24h était en constante progression (lire ici) depuis une semaine dans la région, ce mardi, l'agence régionale de Santé a fait état d'une progression plus faible que la veille (+119 cas contre +307). Dans le même sens, le nombre de personnes décédées de la maladie n'a que très peu progressé (+1) contre +13 la veille dans la région (voir graphiques ci-dessous).

La raison de ce ralentissement pourrait bien être purement technique. En effet, l'Agence régionale de santé a indiqué mardi soir que “les données consolidées aujourd'hui ne nous permettaient pas de vous donner des chiffres totalement exploitables à notre sens.” “Toutes les données ne nous sont pas remontées dans les délais par certains laboratoires qui, eux aussi, sont très mobilisés”, ajoute l'agence. Il convient de noter que depuis le 15 mars les tests de dépistage du coronavirus ne sont plus réalisés systématiquement. Les chiffres donnés ne reflètent donc que la réalité des personnes testées. Souvent les plus gravement atteintes.

Quid des Ehpad ?

Concernant les décès, le ralentissement est la conséquence “d'un changement de comptage désormais strictement basé sur les décès survenus en établissements”, détaille l'ARS. Santé publique France a “supprimé” certains décès qui ne rentraient pas dans ce cadre. Font partie de ces cas “supprimés”, les décès survenus à domicile ou en Ehpad. Dans les établissements de fin de vie, l'épidémie pourrait pourtant “se traduire par plus de 100 000 décès dans l’éventualité d’une généralisation”, ont pourtant prévenu les fédérations du secteur hospitalier (Fédération hospitalière de France, Fehap, Synerpa, AD-PA…).

Le gouvernement a assuré que le chiffre des décès en Ehhad sera communiqué prochainement tout comme celui des décès hors milieu hospitalier. Une application est par ailleurs en cours de développement pour permettre le suivi quotidien de la mortalité dans les Ehpad et les établissements médico-sociaux où a été signalé au moins un cas suspecté d’être infecté par le Covid-19. Pour autant, rien n'indique que ces chiffres seront précisés dans les bilans quotidiens des victimes du virus, rendant dès lors ces bilans moins signifiants.

à lire également
L’entrée de l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon © Tim Douet
L'agence régionale de santé vient de publier son bilan des personnes hospitalisées à cause du coronavirus COVID-19 à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes. Si ces chiffres n'indiquent qu'une tendance de l'épidémie, il montre une évolution qui reste stable. 
1 commentaire
  1. JANUS - 25 mars 2020

    Dans les rues qui portent les masques qui manquent dans les stocks médicaux ?

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut