@Antoine Merlet

Coronavirus à Lyon : un R0 qui reste stable en région

Le taux de reproduction, R0, du COVID-19 reste stable dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le taux de reproduction (ou R0) est une valeur importante pour connaître la circulation de l'épidémie. Il indique le nombre moyen de personnes qui sont contaminées par un patient atteint par le SARS-COV-2. Plus il tend vers 0, plus le virus circule lentement. Au contraire, plus il dépasse 1, plus le virus accélère.

Un R0 de 2 signifie qu'une personne malade en contamine deux autres. Si cette valeur est de 1 : la circulation est stable avec un nouveau malade par nouveau patient.

La semaine  du 6 au 12 juin, le R0 était de 1,02 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes (contre 0,93 en France). Cet indicateur avait repassé la barre des 1 en raison de plusieurs investigations autour de cluster. Le R0 dépend aussi des tests effectués et des chaînes de contamination repérées. Si ces dernières restent "silencieuses", il n'est pas possible de connaître le nombre de patients atteints.

Un R0 à 1,08

Pour la semaine du 14 au 20 juin, le R0 reste stable dans la région : 1,08 (0,92 en France). Pas de grand changement, Santé Publique France indique même que cette donnée au-dessus de 1 n'est pas significative : "Les valeurs de R ne doivent donc pas être interprétées de façon isolée, mais doivent être mises en perspective avec les autres données épidémiologiques disponibles et l’analyse fine de la situation locale".

Ainsi, il faut donc mettre dans la balance d'autres données, comme les hospitalisations et les entrées en réanimations qui ne cessent de s'améliorer depuis plusieurs semaines (voir ici). Ainsi, au jeudi 25 juin, 553 patients sont encore hospitalisés dans la région, dont 31 personnes dans les services de réanimation.

De même, le taux de passage aux urgences pour suspicions de COVID-19 continue de baisser. En semaine 25, du 15 au 21 juin, il est seulement de 0,25 % (contre 0,60 % en France). Là encore ces chiffres restent très bas, confirmant l'hypothèse d'un R0 qui s'explique avant tout sur la capacité de détecter efficacement les clusters. Dès lors, même si le virus circule toujours et que les gestes barrières sont incontournables, l'épidémie reste pour l'instant sous contrôle dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

1 commentaire
  1. philippechaumont - 26 juin 2020

    "Dès lors, même si le virus circule toujours et que les gestes barrières sont incontournables, l'épidémie reste pour l'instant sous contrôle dans la région Auvergne-Rhône-Alpes."

    Les gestes barrière sont peut-être incontournables, mais c'est comme les limitations de vitesse, on a l'impression en se promenant dans les rues et les magasins de Lyon que c'est incontournable surtout pour les autres...

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut