Hôpital Édouard Herriot Pavillon H © Tim Douet

Coronavirus à Lyon : un mois après le déconfinement, pas de 2e vague en vue (graphique)

Un mois après le déconfinement, les courbes de pression hospitalière sont au plus bas en Auvergne-Rhône-Alpes.

Depuis le 11 mai, jour du déconfinement, les différentes courbes de l'épidémie de covid-19 en Auvergne-Rhône-Alpes poursuivent une baisse constante. Aucun rebond du nombre d'admissions n'a été observé et la pression, notamment dans les services de réanimation, est au plus bas. Cinquante personnes sont actuellement prises en charge en soin intensif dans la région. Elles étaient 783 mi-avril au plus fort de la crise.

Dans le même sens, le R0 ou taux de reproduction, qui permet de voir le nombre de personnes qui sont contaminées par un malade, est de 0,59 en Auvergne-Rhône-Alpes. Ainsi, le virus circule toujours, mais chaque malade contamine moins d'une personne ce qui explique la chute des courbes. La région est d'ailleurs celle qui a le R0 le plus faible. Toutes les régions ont un R0 inférieur à 1, à l'exception de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Faire défiler vers le haut