@Antoine Merlet

Coronavirus à Lyon : un léger rattrapage des hospitalisations, sans nette hausse

Si le taux d'incidence continue de grimper dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et plus particulièrement le Rhône, la pression à l'hôpital reste stable.

Avec plus de 50 cas pour 100 000 habitants dans le Rhône, le taux d'incidence a franchi le seuil d'alerte. Néanmoins, si cet indicateur tend vers le rouge dans le département, et plus largement dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, les chiffres à l'hôpital restent stables.

Au 25 août au matin, on compte ainsi 248 patients hospitalisés, dont 20 en réanimation. Depuis dimanche, ces données progressent légèrement, mais les lundis ont toujours été marqués par un rattrapage (tout comme les mardis dans une certaine mesure). Pour l'instant, la pression reste donc stable dans les hôpitaux.

Ainsi ce 25 août au matin en Auvergne-Rhône-Alpes :

  • 248 patients sont encore hospitalisés dans la région (+ 6 depuis le vendredi 21 août)
  • 17 nouvelles hospitalisations durant les dernières 24 heures
  • 20 personnes dans les services de réanimation (+ 1). Il y avait 783 patients en réanimation dans la région au plus fort de la crise.
  • deux nouvelles admissions en réanimation durant les dernières 24 heures
  • trois nouveaux décès en 24 heures
  • 1774 décès au total à l'hôpital dans la région

Pour le Rhône, le bilan au 25 août au matin :

  • 83 (+ 7 depuis vendredi). Il y avait 1250 patients hospitalisés dans les hôpitaux du Rhône au plus fort de la crise.
  • 9 nouvelles hospitalisations depuis 24 heures
  • 9 personnes en réanimation dans le Rhône (+ 1). Il y avait 300 personnes en "réa" au plus fort de la crise.
  • une nouvelle admission en réanimation
  • aucun nouveau décès
  • 668 décès à l'hôpital dans le département depuis le début de la crise

 

L'évolution de l'épidémie en Auvergne-Rhône-Alpes au 25 août au soir 

 

2 commentaires
  1. Ayves - 25 août 2020

    Je dois me déplacer à Lyon et cela ne me rassure pas. Décidément ce virus aura causé beaucoup de tord à notre programme cette année.

    Yves

  2. ines perret - 25 août 2020

    Bravo pour l'article mais dommage de mélanger des courbes cumulatives et des courbes en temps réel.
    C'est 'confusant'

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut