Hôpital Édouard Herriot Pavillon H © Tim Douet

Coronavirus à Lyon : pénurie de masques FFP2 dans les pharmacies

Suite à la suspicion d'un cas de coronavirus à Lyon Perrache, des Lyonnais se sont précipités en pharmacie pour acheter des masques FFP2.

Dans plusieurs pharmacies de l'agglomération de Lyon, la réponse est toujours la même : "Nous n'avons plus de masque FFP2, nous ne savons pas quand nous en recevrons à nouveau". Lundi 24 février, un bus a été immobilisé à Perrache. Le conducteur pris de quintes de toux est traité comme un cas possible de coronavirus. Il est amené à l'hôpital. Les analyses tomberont seulement en fin de journée : ils sont tous négatifs.

Entre temps, ce même lundi de nombreux Lyonnais inquiets se sont rués dans les pharmacies de la ville. "Nous avons eu une cinquantaine de demandes", confie une pharmacienne à Lyon Capitale, "Il y a eu un vrai effet Perrache avec des gens angoissés par ce qui se passait à la gare". "Nous sommes en pénurie de masques FFP2, ils sont tous partis lundi à cause de Perrache", explique un autre pharmacien. Si la pénurie dans les pharmacies de la ville est réelle, celle des boutiques en ligne l'est aussi. Ces masques FFP2 avec un dispositif de filtration sont avant tout destinés au personnel médical. Ils ont une durée de vie limitée, autour de trois heures. A part les gaspiller, il n'est pas conseillé au grand public de les porter actuellement.

Le port du masque chirurgical, classique, est conseillé uniquement aux personnes qui reviennent d'un séjour en Chine, Singapour, Corée du Sud, Lombardie, Vénétie, "pendant les 14 jours suivant leur retour", selon Olivier Véran, ministre de la Santé. Ils servent à éviter de transmettre toute maladie aux autres, mais ne protègent pas d'une contamination extérieure. Ils n'ont aucune utilité dans la vie quotidienne comme lors des déplacements à l'extérieur.

Enfin, un masque ne remplace pas les bons gestes du quotidien, coronavirus ou non, comme se laver les mains régulièrement au savon et à l'eau ou avec une solution hydroalcoolique, éternuer dans son coude,  utiliser des mouchoirs jetables ou limiter le contact physique avec les autres. Dans toutes les situations, le masque le plus efficace du monde ne servira à rien si l'on porte ses mains à la bouche ou même simplement sous le masque, sans les avoir lavées fréquemment.

Faire défiler vers le haut