Roger Kisby/Getty Images for Palms Casino Resort /AFP

Coronavirus à Lyon : "pas de perspective de réouverture", l'alarmante situation des discothèques

Elles sont fermées depuis le 15 mars. Près de 5 mois. Sans aucune perspective de réouverture. Près de 300 établissements ont déjà déposé le bilan. Les discothèques sont très touchées par la crise sanitaire et économique.

Elles sont fermées depuis le 15 mars. Près de 5 mois. Sans aucune perspective de réouverture.

"Pour l’instant, il n’y a même pas de perspectives de réouverture (pour les discothèques)", a admis ce jeudi matin sur LCI le ministre chargé des PME, Alain Griset.

Des protocoles de réouverture ont été proposés mais...

"Tant que le Conseil scientifique et le Conseil de défense ne donnent pas le feu vert, on ne va pas pouvoir leur permettre de rouvrir. Les représentants de ces professions ont mis en place des protocoles (de réouverture) en discutant avec le ministère de la Santé. L’objectif est qu’il y ait ce feu vert des autorités de santé pour qu’il puisse y avoir cette réouverture, que je souhaite", a ajouté le Ministre.

Mais clairement, avec l'augmentation du nombre de cas de covid-19 ces derniers jours en France, la tendance n'est pas du tout à l'assouplissement des protocoles sanitaires dans les entreprises, dans la rue... Et donc dans les discothèques.

Une crise terrible pour le monde de la nuit

Le secteur du monde de la nuit souffre depuis le début de la crise. Enormément. L'activité pour nombre de discothèques est nulle.

300 discothèques en France auraient déjà déposé le bilan.

« Nous avons 1 600 établissements qui embauchent 25 000 personnes et qui sont actuellement à l'arrêt complet. Nous avons plus de 300 établissements qui ont déjà déposé le bilan, 37 sont actés. Donc ça fait à peu près 7 à 8000 personnes qui vont être sur le carreau si on ne fait rien », a expliqué Patrick Malvaës, le président du Syndicat national des discothèques et des lieux de loisirs (SNDLL), interrogé sur France Bleu Paris.

Il fait état d'une situation « assez dramatique » pour le secteur. Surtout sans aucune perspective de réouverture. Sans avoir aucune idée de combien de temps ça va durer...

4 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 6 août 2020

    " 7 à 8000 personnes qui vont être sur le carreau si on ne fait rien "
    .
    Ha ces gens "pour le commerce indépendant" qui ont finalement besoin des "bolchéviks" autrement dit que "l'Etat leur donne du fric", des subventions directes ou indirectes ! 😀
    Petit sondage : combien de lecteurs connaissent le principe de "vitesse de rotation monétaire" ?

  2. Galapiat - 6 août 2020

    Abo: On s'en fout .Le principal est qu'aucun de ce type d'établissement ne rouvre ses portes avant d'être sur d'avoir
    éradiqué la bête..
    Lorsqu'ils comptent le caisse et s'en bourrent les poches , qu'ils en mettent de coté pour l'avoir devant eux.
    Les salaires monsstrueux des DJ justifient aucune aide à ce secteur absolument pas indispensable à la survie de
    la nation contrairement aux artisans .

    1. Michel Raffin - 6 août 2020

      Les DJ c'estc omme les joueurs du PSG, la solidarité ce n'est pas leur affaire.

  3. Michel Raffin - 6 août 2020

    Comme distractions nous avons les débats sur le Covid-19, les catastrophes du JT, les discours de Macron........la jeunesse n'est pas loin du suicide collectif.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut