Coronavirus à Lyon : non-respect du confinement, durcissement des sanctions jusqu'à la prison

L'Assemblée nationale a voté samedi soir un projet de loi instaurant un état d'urgence sanitaire. Un amendement a été adopté, durcissant les sanctions en cas de non-respect des mesures de confinement. 1500 euros d'amende en cas de récidive, et jusqu'à la prison en cas de plusieurs récidives.

L'Assemblée nationale a voté samedi soir un projet de loi instaurant un état d'urgence sanitaire. Un amendement a été adopté, durcissant les sanctions en cas de non-respect des mesures de confinement.

Selon Le Parisien, un amendement a été adopté, durcissant les sanctions en cas de non-respect des mesures de confinement.

  • l'amende de base reste la même, soit 135 euros (375 euros en cas de majoration),
  • un autre manquement dans les 15 jours porte l'amende à 1500 euros.
  • si les manquements sont constatés "à plus trois reprises dans un délai de 30 jours, les faits sont punis de six mois d'emprisonnement et 3750 euros d'amende", assortis d'une peine complémentaire de travail d'intérêt général.

L'adoption définitive devrait avoir lieu ce dimanche.

Retrouvez toutes les informations en direct sur l'épidémie de coronavirus à Lyon ici.

à lire également
L’entrée de l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon © Tim Douet
L'agence régionale de santé vient de publier son bilan des personnes hospitalisées à cause du coronavirus COVID-19 à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes. Si ces chiffres n'indiquent qu'une tendance de l'épidémie, il montre une évolution qui reste stable. 
3 commentaires
  1. Timo - 22 mars 2020

    La France est devenue un régime autoritaires
    elle est égale a la chine et a la Corée du nord
    en Allemagne y a pas de confinement et dans bien d'autre pays

  2. Slkon - 22 mars 2020

    Il faut arrêter de sortir c'est simple pour sauver des vies !

  3. Umberto - 23 mars 2020

    Maintenant que l on sait que les covid positifs sont renvoyés chez eux et vont contaminer leurs proches, quel crédit donner au confinement?

    Une chargee de crise (se prénommant Ingrid, une quarantaine d'années) me disait "les enfants ne peuvent pas tomber malade ni être porteurs du virus" et "les gens qui se sortent de covid sont ceux qui n avaient pas covid".
    Comment ce genre de personne peut se retrouver dans cette gestion de crise? C est inadmissible! On court vraiment au massacre avec des irresponsables pareils. Lamentable!

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut