Couvre-feu rue de la République à Lyon / (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

Coronavirus à Lyon : des médecins de la région demandent un confinement le week-end

Le couvre-feu est étendu à partir de ce soir minuit à 10 départements en entier de la région. Des médecins de la région demandent un couvre-feu dès 19h et un confinement le week-end, pour tenter d'enrayer la progression de l'épidémie.

Dans le Rhône, la situation est alarmante (lire notre décryptage ici).

L'URPS, l'Union régionale des professionnels de santé médecins libéraux demande un couvre-feu dès 19h et un confinement le week-end.

"Le temps n'est plus aux demi-mesures"

"La situation est grave et le temps n'est plus aux demi-mesures, expliquent les médecins dans un communiqué ce vendredi. Nous estimons que les demi-mesures du couvre-feu actuel font penser à la drôle de guerre de 39-40. Trop de nos concitoyens ne prennent pas suffisamment au sérieux les risques de contagion, banalisent individuellement cette infection, négligent le risque qu'ils font courir aux autres et en premier lieu aux plus vulnérables".

Lire aussi : Coronavirus à Lyon : des patients de la région vont être transférés en Nouvelle-Aquitaine

11 commentaires
  1. Claudine38 - ven 23 Oct 20 à 16 h 41

    Un confinement le week-end n'a aucun sens si les écoles restent ouvertes avec le protocole sanitaire (inexistant) actuel. De multiples études prouvent la contagiosité des enfants. De plus en plus d'enfants sont admis en hospitalisation.

  2. Jy2m - dim 25 Oct 20 à 18 h 17

    Je crois qu’il va falloir se calmer avec l’invention de nouvelles mesures chaque jour car, si la pandémie doit encore durer des mois, à partir de la quatrième ou à la cinquième vague l’on va finir par haïr ceux qui nous auront fait faire tout et n’importe quoi. Je pense donc qu’il va falloir arrêter avec les nouvelles mesures contraignantes et se concentrer sur la manière la plus adaptée pour gérer les cas graves si, comme cela semble déjà se passer, les capacités d’accueil des hôpitaux arrivent à saturation en trouvant des solutions pour soigner davantage et non pas en réclamant par exemple des reconfinements le weekend.

    1. Abolition_de_la_monnaie - dim 25 Oct 20 à 18 h 31

      "......en trouvant des solutions pour soigner davantage et non pas en réclamant par exemple des reconfinements le weekend......"

      vous êtes au courant que pour l'instant il n'y a pas de médicament qui s'attaque à ce virus et qu'on ne peut que soigner les symptômes ? Dans ces conditions qu'est-ce qui est mieux que freiner au maximum la transmission, dont peut-être les rassemblements lors des week ends avant un reconfinement total parce que de toutes manières une partie des citoyens ne respecte pas le port du masque ni le fait de ne pas toucher la nourriture dans les magasins sans la prendre pour soi, etc, etc ?

      On a pourtant toutes les données scientifiques sur la durée de vie du virus suivant les différentes surfaces, mais ces informations ne sont pas dans toutes les têtes...

      1. Galapiat - lun 26 Oct 20 à 0 h 49

        les chercheurs attendent l'éclairage du futur Nobel Abo qui connait tout en tout.

  3. Meritocratierepublicaine - dim 25 Oct 20 à 18 h 44

    Avant d'acter des mesures inefficaces pour stopper la pandémie et très efficaces pour effondrer notre économie et donc notre société, j'aimerai de ne plus voir des retraités se presser dans l'exposition bondée de Saint Exupery
    À méditer : âge median des décès covid 19, 84 ans> espérance de vie en France. Ou est la catastrophe?
    La baisse de l'activité sur une année entière pourrait attendre -30%= Ou est la catastrophe?

    1. Abolition_de_la_monnaie - dim 25 Oct 20 à 19 h 11

      Bon ben on vous laisse aller dans les hopitaux lorsqu'il faudra choisir qui vivra et qui mourra faute de moyens, comme ça s'est produit dans l'Est lors de la 1ère vague malgré les démentis officiels pour ne pas que ça fasse scandale...
      ?

  4. Meritocratierepublicaine - dim 25 Oct 20 à 21 h 51

    Cela arrivera d'autant plus que nous n'aurons plus d'argent pour payer les autres soins concernant des maladies plus meutrieres: cancer, AVC...

    1. Abolition_de_la_monnaie - lun 26 Oct 20 à 0 h 05

      Donc vous irez dans les hôpitaux qui soignent le covid et vous direz à ceux qui ont besoin de soins :
      "vous, Ok, vous, non on ne vous soignera pas".

      On voit votre idéologie.
      Mais que personne ne se leurre, car vous comptez sur le fait que vous, vous en sortirez parce que vous aurez les moyens financiers de payer une équipe pour vous soigner. Un peu comme l'info de l'hôpital privé qui augmente ses offres de salaires pour vider d'autres lieux de soins.

      Quant à votre argument "cancers et AVC", les médicaments ne disparaitront pas si le système s'effondre. S'il y a des impératifs, l'ordre public doit mettre la main sur les brevets nécessaires. Le savoir ne doit plus être esclave du fric. L'inde l'a fait en son temps.

    2. Galapiat - lun 26 Oct 20 à 0 h 56

      Nous pourrions commencer par soigner les nationaux, actuellement seuls les immigrés ont accès aux soins gratuits, sans jamais avoir cotisés alors que des veuves n'ont plus les moyens de se soigner ,Un exemple , une dame veuve, perçoit 850€ mensuel , son loyer , 640€ avec les aides il lui reste 300€ pour tout le reste, s'il existe les restos du cœur malheureusement pas de dentistes, d'opticiens etc du cœur. Heureusement reste les enfants pour aider, enfin tant qu'ils ont du travail.

  5. Meritocratierepublicaine - lun 26 Oct 20 à 8 h 01

    Réponse aux endormis de la télé et autres médias de masse
    1. Les personnes > 80 ans n'ont rien à faire dans un service de réanimation, une majorité devrait être suivi de chez eux ( c'est une loi au Danemark, pas le pays le moins social?) donc pas de choix à faire
    2. Si l'état s'effondre, il n'y a plus de services d'état donc plus d'ordre public, plus rien pour réquisitionner = cela me semble évident mais pour certains l'état providence semble immortel

    1. Abolition_de_la_monnaie - lun 26 Oct 20 à 9 h 05

      1 - vous allez "suivre" de manière médicale des personnes >80 ans avec le matériel de réanimation, le nombreux personnel, chez ces personnes âgées ?
      Sérieux, vous vous foutez de qui pour venir écrire des choses pareilles sur un forum public ? Vous bossez pour quel groupe de manipulateurs ?

      2 - vous avez confondu système économique et état. Si le 1er s'effondre, le deuxième peut toujours être là sous une autre forme.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut