Coronavirus à Lyon : des conducteurs TCL ne veulent plus rendre la monnaie

Dans un contexte marqué par le coronavirus, le syndicat FO TCL a adressé plusieurs demandes à Keolis Lyon. L'organisation souhaite notamment que les conducteurs ne touchent plus la monnaie et que les contrôleurs ne manipulent plus cartes et tickets. 

Faute de paiement sans contact, ceux qui veulent acheter un ticket TCL à l'intérieur d'un bus n'ont que deux choix : passer par l'application e-Ticket Android (l'iPhone n'est pas compatible) ou payer directement son ticket au conducteur avec de la monnaie. Dans un contexte marqué par le coronavirus, cette situation n'est plus tenable selon FO TCL. Le syndicat a adressé plusieurs demandes à Keolis Lyon, gestionnaire du réseau.

"Ne plus toucher à la monnaie"

L'organisation a ainsi requis que "les conducteurs ne vendent plus de tickets et qu'ils ne touchent plus à la monnaie", mais aussi que "les contrôleurs ne touchent plus cartes et tickets". Selon FO, Keolis aurait refusé ces deux points. Contacté par Lyon Capitale, le gestionnaire explique "ne pas vouloir rentrer dans une surenchère", "il n'y a aucune consigne ou recommandation de la part de l'Organisation mondiale de la santé sur la monnaie. Ce type de transaction continue aujourd'hui dans les boulangeries, commerces...", précise Keolis. Néanmoins, des gels hydroalcooliques ont été commandés et vont être distribués dans les services, tout comme des gants pour les contrôleurs qui étaient demandés par les organisations syndicales, "même si leur efficacité n'a pas été démontrée".

Des nettoyages quotidiens renforcés

Les nettoyages quotidiens des bus, métros, tramways et funiculaires ont été renforcés ces dernières semaines, avec une attention supplémentaire sur les barres de maintien. Par ailleurs, dans les dépôts, où le serrage de main et la bise sont encore largement pratiqués malgré les consignes gouvernementales, le rappelle des gestes barrières a été intensifié (se laver les mains régulièrement, tousser dans son coude, limiter les contacts comme se serrer la main, les étreintes ou bise).

Dans son point quotidien l'Agence régionale de santé rappelle que l'une des méthodes principales de transmission du coronavirus reste "la projection de gouttelettes, lors de face à face pendant moins 15 minutes, à moins d'un mètre". La bouche est le point d'entrée du virus, ce qui explique l'importance de se laver régulièrement les mains puisque nous touchons notre visage machinalement plus de 2 000 à 3 000 fois par jour.

à lire également
De nouvelles restrictions ont été annoncées ce mercredi soir pour tenter d'enrayer l'épidémie de coronavirus à Lyon. Les bars, à Lyon, devront fermer à 22h maximum dès lundi. Dès lundi, les salles de sport et les gymnases vont aussi fermer. Le point.
8 commentaires
  1. JANUS - 10 mars 2020

    Cela arrange certains de ne plus serrer les mains !

  2. Abolition_de_la_monnaie - 10 mars 2020

    Ils ont bien raison d'agir ainsi les conducteurs !
    Les USA mettent en quarantaine des billets qui viennent d'Asie,
    les Chinois les désinfectent,
    et en France on continue de se dire "lavez vous les mains" alors qu'on sait très bien que des mains touchent des vêtements, des objets, et qu'on ne peut pas se laver les mains en permanence.
    Cette gestion des événements est une honte, mais elle a comme base "l'activité économique monétaire".
    Ils agissent comme s'ils avaient plus peur d'une baisse de la croissance économique, que de la mortalité d'un virus.
    Et la crise financière actuelle à rajouter... 😀
    Et dire que la plupart des citoyens n'ont jamais entendu parler d'un système post-monétaire...

    1. Galapiat - 11 mars 2020

      ta ritournelle habituelle absente nous faisait penser que tu étais corona- virussé, On te rassure tu ne nous manquais pas.

  3. Gonedu304 - 10 mars 2020

    Les postes de conduites ne sont pas du tout nettoyé et les gens s'amassent vers le poste de conduites. Je plains les chauffeurs surtout ceux qui sont proche de la retraite.
    Quand le bus est bondé, les risques de propagation augmentent. Perso je ne prend plus le bus car si il y a un risque c'est bien à cet endroit. Les TCL ne prennent aucune mesure concrète pour limiter les risques.
    J'ai vu un chauffeur la dernière fois qui toussait et eternuait, j'ai préféré ne pas lui acheter des tickets lol.

  4. d dc - 10 mars 2020

    " le rappelle des gestes " ?
    Vraiment ?
    Merci pour mes yeux !

  5. Georges Marchais - 10 mars 2020

    Pendant moins 15 minutes ? Ça veut dire quoi ?

  6. Kickblast - 10 mars 2020

    Du coup, si j'ai bien compris, les gars veulent bien prendre le risque de recuperer des billets contaminés, mais de ne pas rendre la monnaie... Quelle héroïsme !

  7. Galapiat - 11 mars 2020

    il existe des caisses automatiques d'encaissement où c'est le client qui manipule l'argent la machine rend la monnaie, de plus en plus de boulangeries,sécurité et hygiène.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut