Hôpital Édouard Herriot Pavillon H © Tim Douet

Coronavirus à Lyon : comment les hôpitaux anticipent le déconfinement

Les Hospices civils de Lyon vont prendre un certain nombre de mesures pour faire face au retour d’une activité plus classique, en plus de la prise en charge des patients Covid-19, à partir du 11 mai.

Alors que la date du 11 mai, jour de déconfinement, approche, les Hospices civils de Lyon, hautement mobilisés dans la lutte contre le Covid-19 depuis plus de deux mois, vont devoir faire face au retour progressif de l'activité. Actuellement 514 malades du coronavirus sur toujours hospitalisés dans les établissements des HCL.

Jusqu'ici, de nombreuses opérations, et activités non urgentes avaient été déprogrammées. Des soins ou consultations qu'il faudra forcément réaliser un jour ou l'autre et qui vont être très progressivement reprogrammés.

Ainsi, les Hospices ont annoncé qu'a partir du 11 mai :

  • Si les conditions médicales le permettent, la téléconsultation continuera à être privilégiée pour assurer le suivi et la prise en charge des patients tout comme les prises en charge ambulatoires.
  • Le port du masque sera obligatoire dans les établissements des HCL. Des solutions hydroalcooliques sont mises à disposition des patients dans tous les lieux d’accueil du public. 
  • La présence des accompagnants doit être limitée au strict minimum (patients ne pouvant se déplacer seuls notamment). 
  • Les patients qui présentent des symptômes du Covid-19 devront contacter les services sans délai, et leur rendez-vous pourra être reprogrammé en attendant qu’ils aient pu consulter leur médecin traitant. De la même façon, avant l’arrivée en hospitalisation, un interrogatoire préalable sera pratiqué, la veille par téléphone et/ou un diagnostic clinique lors de l’arrivée du patient dans le service de soins. 

Par ailleurs, à l’image de la carte de France où les départements sont différenciés en vert et de rouge, les services des Hospices Civils de Lyon sont désormais scindés en deux catégories :

  • Des secteurs dédiés à la prise en charge des patients atteints du Covid-19, dits à “haut risque viral” (hospitalisation, réanimation, soins de suite et réadaptation). Ces secteurs accueilleront à la fois les patients soignés pour le Covid-19, mais aussi tous ceux atteints d’autres pathologies et pour lesquels un diagnostic de Covid-19 sera posé au cours du séjour.
  • Partout ailleurs, des zones dites “à bas risque viral”, qui accueilleront, dans toutes les spécialités, les patients hospitalisés pour d’autres pathologies que le Covid-19, et pour lesquels aucun signe évocateur n’est repéré.
à lire également
L’entrée de l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon © Tim Douet
Le bilan du coronavirus COVID-19 en région Auvergne-Rhône-Alpes était particulièrement attendu ce mardi 2 juin. Aucun rattrapage des chiffres dans le mauvais sens n'a eu lieu, le bilan est une nouvelle fois encourageant. 

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut