Chat

Coronavirus à Lyon : comment adopter un animal à la SPA ?

Les adoptions de chiens, chats, ou NAC vont pouvoir reprendre à la SPA. Une nouvelle procédure d'adoption solidaire est mise en place durant le confinement.

Le confinement et le coronavirus ont mis la SPA sous tension. Les adoptions étaient à l'arrêt pendant que les animaux abandonnés continuaient d'arriver. Un accord a été trouvé avec le gouvernement pour pouvoir rependre les adoptions dans le contexte du coronavirus COVID-19, avec une procédure très précise.

Ceux qui souhaitent adopter un animal peuvent se rendre sur la page dédiée à "l'adoption solidaire". Ils pourront alors chercher leur futur compagnon via une plateforme dédiée (voir ici). Seuls les animaux où la mention "solidaire" est présente pourront être adoptés. Au Refuge de Lyon Marennes, une vingtaine d'animaux sont ainsi concernés.

Il faudrait ensuite remplir le dossier en ligne, la procédure est à 95 % numérique, le refuge se chargera alors d'appeler les personnes sélectionnées. Elles devront ensuite se rendre sur place pour venir rencontrer l'animal. Plusieurs règles devront alors être suivies :

  • Un seul membre du foyer pourra venir au refuge.
  • Pour l’adoption d’un chien, vous le rencontrerez dans un parc de détente sans contact direct avec l’agent SPA. Vous aurez à disposition une laisse et un collier (neufs), et vous pourrez repartir directement avec votre nouveau compagnon si ce premier contact est concluant.
  • Pour l’adoption d’un chat ou d’un NAC, l’agent SPA déposera l’animal en extérieur directement dans sa caisse de transport.
  • Un chèque de caution de 150€ vous sera demandé pour confirmer l’adoption, en attendant sa régularisation définitive post-confinement. Nous vous demanderons également de signer un contrat d’adoption solidaire par voie électronique.
  • Vous devrez revenir au refuge à la fin du confinement pour signer un contrat d’adoption classique, régler les frais d’adoption, et si besoin pour la stérilisation et la vaccination de votre animal, si elles n’ont pas pu être effectuées en raison du contexte.

 

à lire également
Pompiers
Un bébé a été gravement brûlé avec l'huile d'une friteuse samedi soir à Saint-Julien-en-Genevois, en Haute-Savoie. La fillette d'un an a été héliportée dans un état grave vers le centre des brûlés à l'hôpital Edouard-Herriot de Lyon.
Faire défiler vers le haut