Confluence, une place nautique mise en eau

Tout començais par de l'eau, des bateaux embarquaient les invités quai des Célestins, jusqu'à la nouvelle Confluence. Préfiguration des futures navettes batobus qui sillonneront la Saône et le Rhône, un jour bientôt, c'est promis, cette fois c'est lancé, on étudie la question affirmait Sylvie Josseau micro. Arrivée au coeur d'un vaste chantier, des grues partout, des montagnes de terre comme des taupinières. Il a fallu excaver 200 000 m3 pour creuser le darse. Et puis tout d'un coup, voilà comme un port qui s'ouvre au flan de la rivière. Le bateau s'y engouffre. Il coupe le ruban. Il entre dans un bassin de 4 ha, une place nautique. Bientôt une passerelle viendra l'enjamber. On y donnera des fêtes, on viendra s'y promener. Pour l'instant, il pleut. Des immeubles sortent de terre de partout, des îlots A,des îlots B, des îlots C. Visite de chantier les pieds dans la boue. Tout sera HQE (Haute Qualité Environnementale). Enfin on va se mettre à l'abri. Gérard Collomb prend la parole. Il parle du lancement de la phase 1 de la Confluence, ce nouveau quartier qui va doubler la surface du centre-ville. Du projet de reconquérir les fleuves. Et des inspirations : les rives du Tage à Lisbonne, le port de Barcelone, Buenos Aires, les Docks de Londres. Il pleut toujours mais dehors. A l'intérieur on arrose, vin d'honneur.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut