Grégory Doucet, le nouveau maire de Lyon © Antoine Merlet

Confinement à Lyon : Gregory Doucet s'inquiète pour les commerces de proximité

Le maire de Lyon a détaillé ce vendredi certaines mesures prises par la ville de Lyon dans le cadre du reconfinement. L'élu écologiste a par ailleurs critiqué la distorsion de concurrence que subissent certains petits commerces, obligés de fermer, vis-à-vis des grandes surfaces et des géants d'internet.

Comme partout en France, la ville de Lyon est entrée dans son premier jour de reconfinement ce vendredi. Grégory Doucet le maire de la commune a fait un point sur les mesures mises en places localement durant cette période. “L’essentiel c'est que le monde d'après ne soit plus une promesse, mais bien fait de nouvelles pratiques dans le monde d'aujourd'hui. Ce monde doit faire plus de place aux solidarités et à la coopération”, a-t-il débuté en prenant comme exemple la création du centre de dépistage du Palais des Sports de Gerland. Et d’ajouter : “C'est l’exemple de cette coopération entre la ville de Lyon, la métropole, les HCL et l’ARS. Quand on conjugue nos forces, on crée un instrument formidable pour lutte contre l’épidémie”.

23 500 personnes ont été testées au sein de ce centre depuis sa mise en place. 53 % des personnes testées sont lyonnaises et environ 30 % originaires du reste de la métropole de Lyon.

Les services publics ouverts et des captations culturelles

Contrairement au mois de mars, les services publics de la ville, les mairies d'arrondissement, les écoles, les crèches, les résidences seniors, les parcs, les jardins et les berges du Rhône et de Saone vont rester ouverts. Par ailleurs, les temps de garderie du matin et du soir à l'école, tout comme la pause méridienne, seront aussi assurés. 

Contraints de fermer, les acteurs culturels de la ville pourront tout de même accueillir les artistes pour de la création ou pour des répétitions répétition. “Des captations de ces moments vont pouvoir être réalisées et diffusées” dans les semaines à venir, a précisé le maire de Lyon. 

Une plateforme pour faciliter l'entraide entre Lyonnais va aussi être publiée en ligne à partir de mardi ou mercredi. Il sera possible d'y poster ses besoins ou ses offres de services. 

“Distorsion de concurrence”

Concernant le stationnement, contrairement au premier confinement, il restera payant. “Considérant que le confinement n'est pas aussi total que celui du printemps dernier et que beaucoup de gens vont continuer de se déplacer et non pas de les laisser fixes, on a considéré que le stationnement allait pouvoir rester sur les mêmes modalités”, a justifié Grégory Doucet. 

Enfin, le maire de Lyon s'est positionné pour la réouverture de certains commerces de proximité qui subissent une “distorsion de concurrence”, face aux grandes surfaces et aux géants d'internet. “Il y a effectivement une distorsion de concurrence. J'ai fait remonter ce sujet hier à la préfecture parce que ça me préoccupe très largement. On est à l'approche des fêtes de fin d'année. Beaucoup de gens vont vouloir faire les courses de Noël. Qu'il puisse y avoir une distorsion de concurrence en défaveur des commerces de proximité, ça ne me va pas. La distorsion, s'il devait y en avoir une, devrait être en sens inverse. Les petits commerces n'ont pas forcément les moyens de faire du commerce en ligne. Ce sujet doit être traité très rapidement par les autorités. À ce stade on ne va pas prendre d'arrêter, mais les autorités ont été interpellés et j'attends une réponse avant d'aller plus loin”, a conclu l'élu écologiste. 

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut