Capture d’écran 2013-06-05 à 10.57.02

Compétitivité : la France flanche, Lyon progresse

Le baromètre Ernst&Young révèle qu'en 2012 notre agglomération a concentré 71 projets d'implantation sur les 471 venus sur le territoire national.

Sévère pour la France, flatteur pour Rhône-Alpes. Le baromètre Ernst&Young souligne le décrochage français par rapport à l'attractivité de l'Allemagne et du Royaume-Uni. L'étude est en revanche plus positive pour Lyon et Rhône-Alpes. En 2012, notre agglomération a concentré 71 projets d'implantation sur les 471 venus sur le territoire national. Ce sont au total 1 800 emplois directs qui ont été créés et 4 000 en intégrant les emplois indirects. Pour 60 % des décideurs interrogés, Lyon est la ville challenger de Paris, contre 24 % qui citent Aix-en-Provence/Marseille et 22 % Toulouse.

Quant à Rhône-Alpes dans son ensemble, elle a attiré huit centres de décision en 2012, contre 2 en 2011. Pour 51 % des répondants, les infrastructures de transport et de télécommunication de premier ordre sont le premier levier de compétitivité des métropoles.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut