Comment vivre à 4 dans 9m2

Au total, ils sont 18 artistes de renommée. Tous connaissent l'univers carcéral pour y avoir mené des actions et affirmé des engagements. En soutien à la campagne "Trop c'est trop", menée depuis Lyon, ils ont choisi d'évoquer dans "9m2", un recueil de textes et d'images publié chez Actes Sud, la surpopulation carcérale. De paroles en images, parfois graves, souvent sensibles ou teintées de dérision, ces artistes nous donnent à voir ou ressentir l'effroyable promiscuité pénitentiaire maintes fois dénoncée par des rapports parlementaires. "Nous avons pris l'habitude d'entasser dans les cellules des maisons d'arrêt un nombre d'occupants qui ne correspond ni à la loi, ni à la règle", dénonce Bernard Bolze, animateur de la campagne pour le respect d'un numerus clausus en prison. L'objectif est simple, faire respecter le droit : que dans une place de 9m2 on installe une personne, pas deux, trois ou quatre. Des solutions existent : des peines alternatives pour des délits mineurs, des aménagement de peines... Soutenue par une trentaine d'organisations, "Trop c'est trop" en appelle aux candidats à la présidentielle pour le respect de la dignité en prison.

Extraits tirées du recueil 9 m2 publiés aux éditions le Cadratin Actes Sud.
Florence Aubenas, journaliste avec Alexis Grandhaie de l'administration pénitentiaire de Nantes.
Lettre à un jeune surveillant. "Tu n'entres pas dans la cellule. Tu comptes les silhouettes de loin, trois sur les lits en fer superposés, le quatrième par terre, en travers d'un matelas. C'est le plus faible. Il balaye et prend les baffes. Tu sais que le système est dingue, mais tu refermes la porte tout doucement. Tu as entendu parler des collègues qui se sont pris des coups. Tu es seul à ton étage. Une quinzaine d'autres cellules t'attendent."

Thierry Maricourt, écrivain
"Ma piaule, je vais t'en faire le tour. Ce sera rapide. Dis-toi bien que j'ai l'avantage, moi, de posséder cinq ou six pièces en une. Un appartement ultra compact ! Les toilettes sont dans la salle à manger, c'est gênant s'il y a des invités, surtout pour l'odeur. (...) Ma chambre est dans le salon. Le soir, on papote tous, car la chambre de mes colocataires se trouve dans la mienne. Leurs toilettes sont aussi dans ma chambre. Tu vois le bin's !"
Marie Desplechin, écrivain
"Un an, 8760 heures. Trente ans, 262 800. Que multiplient deux : ses heures à elle dehors, à lui dedans. 525 600 heures. Sur neuf mètres carrés. Qu'est-ce qu'on fait, Martine, de toutes ces heures ? Qu'est-ce qu'on attend, qu'est-ce qu'on espère ?"

à lire également
Police lyon
À 22 ans, l'agresseur du chauffeur du bus C15 avait déjà 50 antécédents judiciaires inscrits dans son casier et portait un bracelet électronique dans le cadre d'un aménagement de peine lorsqu'il a été interpellé. Depuis lundi soir, le chauffeur de bus TCL agressé sur la ligne C15 entre Bron et Vaulx-en-Velin est en arrêt de […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut