Explosion à Lyon (photo Antoine Merlet)

Colis piégé à Lyon : le suspect avoue les raisons de l'attaque

Plus d'une semaine après l'explosion d'un colis piégé rue Victor Hugo à Lyon, le suspect aurait avoué ses motivations.

Le vendredi 24 mai, vers 17h30, un colis piégé explose rue Victor Hugo à Lyon, faisant treize blessés. Rapidement, les policiers vont retrouver le principal suspect, Mohamed Hichem M, un ressortissant algérien de 24 ans, domicilié à Oullins. Selon BFM TV, le suspect aurait avoué les raisons de cette attaque, ainsi que le choix d'une boulangerie comme cible.

Ainsi, il aurait souhaité "générer un sentiment d'insécurité dans un lieu a priori banal où les gens se rendent quotidiennement", selon nos confrères. La date de l'attaque, le vendredi avant les élections Européennes, aurait été choisie pour faire monter le vote de l'extrême droite et notamment le Rassemblement National, seul parti “capable d’emmener un jour la France en guerre, et capable de déstabiliser le pays", selon les propos rapportés par les journalistes de la chaîne d'information.

Ces derniers indiquent que le suspect aurait expliqué avoir choisi du TATP comme explosif pour "semer la peur" et non tuer. BFM TV apporte également que Mohamed Hichem M. aurait laissé volontairement des indices pour que les policiers le retrouvent, souhaitant ensuite pouvoir "radicaliser ses co-détenus une fois en prison". Actuellement incarcéré, il a été placé en isolement à la prison de la Santé à Paris.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut