Photo d’illustration d’une cantine scolaire ©PHOTOPQR/VOIX DU NORD/Thierry THOREL

Clap de fin pour le cordon bleu dans les cantines lyonnaises

Mercredi 29 septembre, la Ville de Lyon a annoncé mettre fin aux aliments "ultra-transformés" dans les cantines dont "le cordon bleu est le fer de lance de ces produits".

En amont du conseil municipal du jeudi 30 septembre, le conseiller délégué à l'Alimentation locale de la mairie, Gautier Chapuis a confirmé la fin des cordons bleus dans les cantines scolaires, un sujet soulevé par un journaliste de Lyon Mag. En cause : "la conception de ces aliments ultra-transformés qui amènent tout un tas de problèmes chez l'enfant" , a expliqué l'élu écologiste devant les journalistes. La mairie de Lyon souhaite "revenir au maximum sur des aliments qui sont cuisinés à partir de produits bruts".

Une décision qui fait réagir sur les réseaux sociaux

Des déclarations qui font beaucoup parler sur les réseaux sociaux. Eric Ciotti, conseiller départemental des Alpes-Maritimes a notamment réagi sur Twitter : "Que ces maires idéologues d'extrême gauche laissent nos enfants tranquilles ! Derrière des motifs fallacieux cette mesure est idéologique : on interdit de la viande dans les cantines. Nos enfants ne sont pas vos cobayes" pestait le le candidat à la primaire de la droite.
De son côté, le député LREM Bruno Bonnell, faisait remarquer sur Twitter que "la même semaine à Lyon, on gagne un Bocuse d’Or et on perd un cordon bleu…allez comprendre ? ? ?".

Une décision qui fait écho à la volonté, par la Ville de Lyon, de limiter la viande dans les cantines scolaires et d'atteindre le "75 % bio" dans les établissements scolaires d'ici 2026.

Lire : 75 % de bio d'ici 2026 et 2 menus sans viande hebdomadaire : le nouveau plan des cantines scolaires lyonnaises
Lire : Le retour de la viande dans les cantines scolaires de Lyon

 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut