Contrôle de vignettes Crit’Air quai Gailleton à Lyon © Justin Boche

Circulation différenciée à Lyon : les véhicules et périmètre concernés

Ce vendredi, la circulation différenciée va de nouveau être mise en place à Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire. Petit tour d'horizon du périmètre concerné et des véhicules qui pourront circuler … ou pas.

La préfecture du Rhône vient de remettre en place la circulation différenciée ce vendredi à Lyon alors que le niveau1 de l'alerte pollution de l’air à l’Ozone a été activé.

Demain donc, les véhicules ne pourront pas rouler dans les communes de Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire, hormis les voiries et itinéraires suivantes :

  • Les grands axes autoroutiers,
  • boulevard périphérique Nord,
  • voie métropolitaine ex A7 (M7) ; autoroute A7,
  • voie métropolitaine ex A6 (M6) ;
  • tunnel sous Fourvière,
  • l’itinéraire permettant l’accès au parc relais IUT Feyssine entre le boulevard Laurent Bonnevay et le boulevard périphérique ;
  • l’itinéraire permettant d’accéder et de quitter le parc-relais de Vaise par le quai Raoul Carré, le quai Sédaillan, le quai du Commerce, le quai de la gare d’eau, la rue de Saint-Cyr et la rue du 24 mars 1852 ;
  • l’itinéraire entre le boulevard périphérique Nord et le parc-relais de Vaise par la rue de Bourgogne et la rue du 24 mars 1852 ;
  • l’itinéraire entre l’A7 et le parking de la gare de Lyon-Perrache empruntant les bretelles de l’échangeur autoroutier de Perrache et le Cours de Verdun Récamier ;
  • l’itinéraire permettant d’accéder et de quitter le parc relais Gorge de Loup par la rue du Bourbonnais, l’avenue Sidoine Apollinaire, la rue du Professeur Guérin, la rue Sergent Michel Berthet et la rue de la Pépinière Royale ;
  • l’itinéraire entre l’échangeur de l'A43 et le parc-relais Mermoz-Pinel par l'avenue Jean Mermoz.

Concernant les véhicules, sont autorisés :

  • Les voitures particulières transportant trois personnes au moins (covoiturage).
  • les véhicules d’intérêt général prioritaires définis au 6.5 de l’article R.311-1 du code de la route : véhicule des services de police, de gendarmerie, des douanes, de lutte contre l’incendie, d’intervention des services de déminage de l’État, d’intervention des unités mobiles hospitalières (SAMU) ou, à la demande du service d’aide médicale urgente, affecté exclusivement à l’intervention de ces unités et du ministère de la justice affecté au transport des détenus ou au rétablissement de l'ordre dans les établissements pénitentiaires ;
  • les véhicules d’intervention urgente assurant une mission de service public ;
  • les convois exceptionnels ;
  • les véhicules des forces armées ;
  • les véhicules des professions médicales, paramédicales et vétérinaires, ambulances, véhicules de la protection et de la sécurité civiles, de la Croix Rouge, véhicules d’associations agréées de sécurité civile, de transports sanitaires de livraisons pharmaceutiques, et de produits sanguins et d’organes humains, véhicule des associations médicales concourant à la permanence des soins, des médecins lorsqu’ils participent à la garde départementale ;
  • les véhicules de transport en commun des lignes régulières, cars de desserte des gares et aérogares agréés, transports scolaires, transports collectifs de salariés ;
  • les voitures particulières transportant trois personnes au moins (covoiturage) ;
  • les véhicules des GIG et des GIC, ou conduits ou transportant des handicapés ou des personnes à mobilité réduite ;
  • les véhicules des agents d’exploitation ou d’entretien des voiries, véhicules de transport en commun et de la SNCF ;
  • les véhicules des salariés dont les heures de prise et de fin de service ne sont pas couvertes par le fonctionnement des transports en commun (sous réserve d’une attestation journalière signée de l’employeur indiquant les horaires décalées) ;
  • les voitures de tourisme avec chauffeur et taxis ;
  • les véhicules destinés à l’entretien de la voirie et de son nettoiement, véhicules assurant
    l’enlèvement et le ramassage des ordures ;
  • les véhicules effectuant des livraisons de denrées périssables ;
  • les véhicules frigorifiques et camions-citernes ;
  • les véhicules de transport funéraire ;
  • les véhicules postaux ;
  • les véhicules de transport de fonds ;

Les automobilistes n’ayant pas encore acquis leur vignette Crit’air peuvent effectuer leurs démarches en ligne en cliquant ici. Un récépissé leur sera immédiatement délivré et pourra être présenté en cas de contrôle.

à lire également
Métro de Lyon, la station Bellecour – Mars 2019 © Antoine Merlet
Suite à une intrusion voyageur à la station Guillotière, le métro D de Lyon est perturbé. Le métro D circule partiellement ce mercredi soir, suite à une intrusion voyageur à la station Guillotière. Selon nos informations, lors d’un contrôle de police, un individu a pris la fuite en descendant sur les voies, il a été […]
1 commentaire
  1. Galapiat - 4 juillet 2019

    vous oubliez les véhicules de la métropole?!!! Ah non bien sur ce sont des véhicules récents payés par le contribuable, frais de fonctionnement, assurances , entretien inclus, Au fait combien dans la métropole ??

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut