Vignette Crit’Air ©DR

Pollution à Lyon : la circulation différenciée de nouveau mise en place

La circulation différenciée va de nouveau être mise en place à Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire et la vitesse va être réduite de 20  km/h sur tous les axes routiers du département.

Seulement quelques jours après la fin du dernier épisode, la préfecture du Rhône vient d'activer le niveau d’alerte 1 pour pollution de l’air à l’Ozone (type estival O3) dans le bassin lyonnais/Nord-Isère. Cet épisode a débuté ce jeudi. En conséquence, Pascal Mailhos, le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône, a décidé de prendre un arrêté instituant une liste de mesures d’urgence, parmi lesquelles la circulation différenciée, qui sera mise en place dès demain à Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire  pour les véhicules munis de vignettes Crit'Air supérieures à 3. 

La liste des mesures  : 

  • La circulation différenciée est instaurée. Les véhicules autorisés à circuler au sein du périmètre ci-après sont les véhicules affichant un certificat qualité de l’air (vignette Crit’Air) de classe « zéro émission moteur », ou de classe 1, ou de classe 2, ou de classe 3 ;
  • Le périmètre d’application de la mesure de restriction de la circulation est constitué par les voiries situées à l’intérieur des communes de Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire, hormis les voiries et itinéraires suivantes :
    Les grands axes autoroutiers :
    ◦ boulevard périphérique Nord ;
    ◦ voie métropolitaine ex A7 (M7) ; ◦ autoroute A7 ;
    ◦ voie métropolitaine ex A6 (M6) ; ◦ tunnel sous Fourvière.

Les itinéraires permettant d’accéder aux parcs-relais : 

  • l’itinéraire permettant l’accès au parc relais IUT Feyssine entre le boulevard Laurent Bonnevay et le boulevard périphérique ;
  • l’itinéraire permettant d’accéder et de quitter le parc-relais de Vaise par le quai Raoul Carré,
    le quai Sédaillan, le quai du Commerce, le quai de la gare d’eau, la rue de Saint-Cyr et larue du 24 mars 1852 ;
  • l’itinéraire entre le boulevard périphérique Nord et le parc-relais de Vaise par la rue de Bourgogne et la rue du 24 mars 1852 ;
  • l’itinéraire entre l’A7 et le parking de la gare de Lyon-Perrache empruntant les bretelles de l’échangeur autoroutier de Perrache et le Cours de Verdun Récamier ;
  • l’itinéraire permettant d’accéder et de quitter le parc relais Gorge de Loup par la rue du Bourbonnais, l’avenue Sidoine Apollinaire, la rue du Professeur Guérin, la rue Sergent Michel Berthet et la rue de la Pépinière Royale ;
  • l’itinéraire entre l’échangeur de l'A43 et le parc-relais Mermoz-Pinel par l'avenue Jean Mermoz.

• Une dérogation à la restriction de circulation est mise en place pour : 

  • les véhicules d’intérêt général prioritaires définis au 6.5 de l’article R.311-1 du code de la route : véhicule des services de police, de gendarmerie, des douanes, de lutte contre l’incendie, d’intervention des services de déminage de l’État, d’intervention des unités mobiles hospitalières (SAMU) ou, à la demande du service d’aide médicale urgente, affecté exclusivement à l’intervention de ces unités et du ministère de la justice affecté au transport des détenus ou au rétablissement de l'ordre dans les établissements pénitentiaires ;
  • les véhicules d’intervention urgente assurant une mission de service public ;
  • les convois exceptionnels ;
  • les véhicules des forces armées ;
  • les véhicules des professions médicales, paramédicales et vétérinaires, ambulances, véhicules de la protection et de la sécurité civiles, de la Croix Rouge, véhicules d’associations agréées de sécurité civile, de transports sanitaires de livraisons pharmaceutiques, et de produits sanguins et d’organes humains, véhicule des associations médicales concourant à la permanence des soins, des médecins lorsqu’ils participent à la garde départementale ;
  • les véhicules de transport en commun des lignes régulières, cars de desserte des gares et aérogares agréés, transports scolaires, transports collectifs de salariés ;
  • les voitures particulières transportant trois personnes au moins (covoiturage) ; 
  • ◦les véhicules des GIG et des GIC, ou conduits ou transportant des handicapés ou des personnes à mobilité réduite ;
  • les véhicules des agents d’exploitation ou d’entretien des voiries, véhicules de transport en commun et de la SNCF ;
  • les véhicules des salariés dont les heures de prise et de fin de service ne sont pas couvertes par le fonctionnement des transports en commun (sous réserve d’une attestation journalière signée de l’employeur indiquant les horaires décalées) ;
  • les voitures de tourisme avec chauffeur et taxis ;
  • les véhicules destinés à l’entretien de la voirie et de son nettoiement, véhicules assurant
    l’enlèvement et le ramassage des ordures ;
  • les véhicules effectuant des livraisons de denrées périssables ;
  • les véhicules frigorifiques et camions-citernes ;
  • les véhicules de transport funéraire ;
  • les véhicules postaux ;
  • les véhicules de transport de fonds ;
  • Les automobilistes n’ayant pas encore acquis leur vignette Crit’air peuvent effectuer leurs démarches en ligne sur le site https://www.certificat-air.gouv.fr/ Un récépissé leur sera immédiatement délivré et pourra être présenté en cas de contrôle.

     ;
  • Dans tous le département, les compétitions mécaniques sont interdites.
    Mesures relatives au secteur agricole
  • pratique de l’écobuage interdite sur l’ensemble du département du Rhône ;
  • le brûlage des sous-produits agricoles et forestiers est interdite sur l’ensemble du
    département ;
    (les éventuelles dérogations pour ces deux activités sont suspendues).
    Mesures relatives au secteur industriel 

    • réduction des émissions des établissements industriels ;
    • l’utilisation de groupes électrogènes, pendant la durée de l’épisode de pollution, n’est autorisée que pour satisfaire l’alimentation électrique d’intérêts essentiels, notamment de sécurité
  • Mesures relatives aux chantiers BTP et carrières 
  • toute entreprise dont l’activité sur les chantiers est génératrice de poussières doit la réduire ;
  • l’usage des engins de manutentions thermiques devra être limité au profit d’engins
    électriques ;
  • l’utilisation de groupes électrogènes, pendant la durée de l’épisode de pollution, n’est
    autorisée que pour satisfaire l’alimentation électrique d’intérêts essentiels, notamment de sécurité.
    Mesures relatives au secteur résidentiel
  • • la pratique du brûlage des déchets est totalement interdite ; Mesures relatives aux spectacles pyrotechniques 
  • • les feux d’artifice sont interdits durant l’épisode de pollution ; 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut