Christophe Guilloteau
@Tim Douet

Christophe Guilloteau (LR) dénonce un "acharnement" contre Barbarin

Le président du conseil départemental du Rhône, Christophe Guilloteau (LR), s'est exprimé sur l'affaire Barbarin, ce vendredi, en marge de l'inauguration de la foire de Lyon. Il estime que le cardinal souffre d'une "campagne de dénigrement" inédite alors que des affaires pourtant similaires ont été révélées dans l'Éducation nationale.

"L’opinion publique ne s’est pas déchaînée sur le monde de l’Éducation". Christophe Guilloteau, président du conseil départemental du Rhône, du parti Les Républicains (LR) s'est élevé ce vendredi contre la médiatisation de l'affaire Barbarin. En marge de l'inauguration de la foire de Lyon, le député de la 10e circonscription du Rhône s'est agacé de la différence de traitement qui existe, selon lui, entre des affaires similaires dans l'Église et l'Éducation nationale. Une position tenue par les soutiens du cardinal ces derniers jours. "Ce qui me choque c’est l’acharnement sur Barbarin. On ne fait pas tant d’histoire sur les agressions sexuelles dans l’Éducation nationale", a ainsi déclaré l'élu. Et de poursuivre : "Si on remet les faits, il y a des parents qui étaient au courant. A eux, on ne dit rien".

Des ministres trop bavards

De leur côté, Gérard Collomb et Laurent Wauquiez n'ont livré aucun commentaire au sujet de cette affaire. A l'inverse de François Rochebloine, député centriste de la Loire, qui s'est agacé par voie de communiqué des sorties de différents ministres invitant le cardinal à prendre ses responsabilités. L'élu juge "particulièrement choquant que des responsables politiques de haut niveau puissent intervenir de la sorte, sachant que la justice est saisie du dossier et qu’elle sera amenée à se prononcer". "La campagne de dénigrement à laquelle nous assistons est très mal ressentie par un nombre important de fidèles de l’Eglise catholique, le tout sur fond de tensions entre le gouvernement actuel et le Vatican", a-t-il ajouté.

1 commentaire
  1. la realité en face - dim 20 Mar 16 à 2 h 01

    Après Eric ZEMMOUR (http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/affaire-barbarin-chacun-jette-son-fagot-dans-le-bucher-mediatique-constate-eric-zemmour-7782409861 ), Christophe GUILLOTEAU et François Rochebloine osent dénoncer le lynchage politico-mediatique... tant mieux... évidemment ce sujet est explosif et ni Gérard COLLOMB ou Laurent WAUQUIEZ (que ZEMMOUR prend peut-être pour ce qu'il n'est pas...) prudemment se taisent...ils ont raison...si du moins ils agissent pour faire stopper ce lynchage scandaleux relayé par VALLS et BELKACEM...qui s'est montré incapable d'empêcher que l'Education Nationale mette devant des élèves un pédophile condamné à 18 mois de prison ...et qui vient dêtre arrêté parce qu'il a récidivé!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut