Chirac hésite à "guillotiner" Morvan

Jacques Chirac n'est plus tout à fait sûr de vouloir couper la tête du recteur de Lyon Alain Morvan. Selon nos informations, le Président de la République a en effet demandé à deux de ses proches collaborateurs, Jérôme Monod et Alain Seban, de "sonder des personnalités lyonnaises", sur la pertinence d'une telle sanction. Jérôme Monod est le conseiller de la Présidence et Alain Seban le conseiller pour l'éducation et la culture.
Selon une rumeur persistante, Alain Morvan devait en effet être révoqué mercredi en conseil des ministres, suite aux vagues suscitées par ses prises de position fermes à l'égard des "affaires" de l'Université Lyon 3 et plus récemment contre l'ouverture du lycée musulman de Décines, Al-Kindi. Depuis quelques semaines, Alain Morvan a déjà été réduit au silence par sa hiérarchie, après que le lycée Al-Kindi a obtenu, en justice, l'autorisation d'ouvrir. Mais l'annonce de la sanction prochaine de ce recteur courageux, parfois critiqué pour son autoritarisme, a immédiatement suscité une mobilisation en sa faveur, notamment des associations étudiantes et antinégationnistes. Hippocampe a ainsi écrit à Jacques Chirac, pour lui rappeler qu'Alain Morvan "a su incarner avec honneur et courage la lutte contre l'extrêmisme et toutes les tentatives communautaristes." Le Conseil Israélite de la Région Rhône-Alpes Centre, présidé par Marcel Dreyfuss, a fait de même, pour avertir le Président : "Vous livrer à ce qui serait immanquablement interprété comme un limogeage, vous attirerait sans conteste les louanges de ceux qui à l'extrême-droite, ont eu à subir les foudres déterminées du Recteur Morvan." Avant de conclure : "Nous espérons que vous saurez rester ferme malgré, nous n'en doutons pas, les pressions incroyables de ceux qui depuis des mois tentent de déstabiliser le Recteur Morvan".
Dans un éditorial, Lyon Capitale a aussi témoigné de son soutien au Récteur. Verdict présidentiel mercredi matin, en conseil des ministres.

Lire l'article et l'éditorial de Lyon Capitalelien

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut