Centrale du Bugey : vers un rejet de la Métropole à la CLI ?

Des élus écologistes de la métropole de Lyon ont demandé à cette dernière de porter une candidature pour intégrer la commission locale d'information (CLI) de la centrale nucléaire du Bugey. Mais cette commission a prévu de refuser cette candidature le 10 juin prochain pour n'autoriser qu'un représentant de la métropole à assister aux réunions en "auditeur libre".

Selon la Commission locale d'information de la centrale du Bugey, "le règlement actuel ne permet pas d'accepter la métropole, dans la mesure où elle se situe hors du périmètre de sécurité de 10 kilomètres autour de la centrale." Un véritable affront pour Pierre Hémon, élu EELV, qui a sollicité Gérard Collomb pour exiger la présence officielle de la Métropole dans cette commission. Le 10 juin prochain selon Le Progrès, l'ordre du jour de la CLI sera donc dédié, entre autres, à ce rejet de candidature, mais aussi à l'élargissement du périmètre de sécurité à 20 kilomètres, comme le réclame la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal.

Le règlement de la CLI autorise cependant la présence d'un pays frontalier au département. Ainsi, la demande d’intégration de la ville de Génève au sein de la commission locale d'information a été accepté récemment. Il s'agit là sans doute d'une bonne nouvelle pour les partisans d'un éventuel démantèlement de la centrale, puisque la ville et le canton de Genève se sont associés en mars dernier à des riverains français pour déposer une plainte contre X au pôle Santé du tribunal de Grande Instance de Paris. Cette plainte vise la centrale nucléaire du Bugey pour mise en danger délibérée d'autrui et pollution des eaux.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut