Ca a failli bien se passer !

Comment savoir ? Drôle de semaine, où il manque plein de monde et ceux qui restent font des tas de trucs bizarres.

Hallucinant !

L'altercation au Progrès entre deux directeurs qui se frittent ! Ou plutôt l'un qui fritte l'autre. Pas facile d'avoir des infos pour comprendre ce qui s'est passé précisément. La DG reste discrète. Il paraît qu'il ne faut pas jeter de l'huile sur le feu. Mais qui donc a allumé le poêle ? Pour Lucie, tout ça est inquiétant. Il y a une semaine on inaugurait le nouveau siège en grandes pompes. Maintenant on parle de plan social et même de dépôt de bilan possible ! Et on se flingue au sommet ! Malaise de la PQR . Seuls le Télégramme de Brest et Ouest France s'en tirent. Le Progrès est en situation de monopole, est-ce pour cela qu'il a tant de mal à se renouveler ?

On devrait demander la protection du Chat, celui de Philippe Gelluck.

A Lyon les arêtes de poisson sont menacées, ça devrait l'intéresser. Ces souterrains historiques parcourent la ville comme un véritable réseau secret. Jean-Luc Chavent a demandé qu'ils soient protégées par l'Unesco pour éviter que de travaux intempestifs ne viennent les détruire. Guillaume Lamy peste, il faut encore que ce soit des associations qui se mobilisent pour défendre le patrimoine lyonnais contre leurs propres municipalités ! Comme du temps de Pradel avec Régis Neyret ! Reportage. A quarante mètres sous terre, on entend l'eau qui ruisselle on ne sait pas bien où. On n'y voit que dans le faisceau d'une lampe frontale. Il ne faudrait pas grand chose pour entretenir tout ça.
Rendez-vous incroyable par téléphone satellitaire.

Charles Hedrich est au coeur de l'Antarctique et il raconte son quotidien. De la glace, des montagnes gelées, pas un être vivant à des dizaines de kilomètres à la ronde. Aucun animal n'est assez fou pour essayer de vivre là. On entend le vent qui siffle. Et Guillaume Lamy enregistre, ici au chaud, au desk. Hedrich est un aventurier. Il a déjà fait le Paris Dakar en moto, la traversé de l'Atlantique à la rame, l'ascension de l'Everest au culot. C'est un lyonnais, et c'est un fou d'aventure.
Tout va bien.

Pour s'en convaincre, la CRIIRAD vient d'installer la première balise de surveillance de la radio-activité près de Péage-du-Roussillon. Anne-Claire a interviewé le président de la CRIIRAD. Vingt-et-un ans après, Tchernobyl lui reste encore en travers de la gorge. Si on avait pu mesurer à l'époque, on aurait pris les mesure de précaution qui s'imposaient, des mesure de confinement, de protection des enfants. Alain Madelin, à l'époque ministre de l'industrie, continue de claironner encore aujourd'hui qu'il ne s'est rien passé.
Et voilà la dernière

Lyon Cap' vient de se faire sucrer par le préfet son habilitation à publier des annonces légales. Comme si ce n'était pas assez difficile comme ça, la bureaucratie s'en mêle. On a publié 48 numéros sur l'année au lieu de 50. Comme chaque année. Pourquoi un problème cette année alors ? Certains doivent penser que les journaux ne meurent pas assez vite. C'était les voeux du préfet.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut