Sanofi
Siège mondial de Sanofi-Pasteur à Gerland© Camille Padilla

Auvergne-Rhône-Alpes "peut compter sur la belle locomotive Sanofi"

Ce vendredi, Laurent Wauquiez s'est félicité de l'annonce de la direction du groupe Sanofi, qui assure maintenir son site de Vertolaye dans le Puy-de-Dôme.

L'inquiétude restait palpable il y a peu du côté des syndicats du site de Vertolaye. En cause, des restructurations qui faisaient craindre la cession du site. "Sanofi se veut rassurant, mais on voit les signes. Depuis 2009, déjà 6 200 postes ont été supprimés suite aux restructurations. Quand Sanofi vend un site, le contrat veut que l’activité soit maintenue pendant cinq ans, ensuite le repreneur licencie. C’est ce qui s’est passé pour l’entreprise de Porcheville", assurait à Lyon Capitale Jean-Louis Peyren, l’adjoint délégué syndical central CGT. Depuis ce vendredi, la conseillère régionale et maire d'Ambert, Myriam Fougère, ainsi que le président de région, Laurent Wauquiez, se réjouissent de l'annonce de Sanofi France : le site de Vertolaye devrait rester dans le groupe. Dans un communiqué, la région Auvergne-Rhône Alpes indique que cette " très bonne nouvelle pour l'activité économique et l'emploi de la vallée de la Dore et du bassin d'Ambert vient mettre un terme aux inquiétudes" et ajoute que la région "sait qu'elle peut compter sur la belle locomotive Sanofi pour investir et participer à la structuration de cette filière créatrice d'emplois". Pour rappel, le site de Vertolaye emploie 860 personnes dans la région, sans compter les nombreux sous-traitants.

à lire également
Opération séduction pour Keolis, exploitant du réseau TCL, ce mardi. L'entreprise exposait la création de 500 postes ainsi que les possibilités de promotion, lors d'une présentation à la presse.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut