Le port Edouard Herriot de Lyon CNR Pierre Meffre Thomas San Marco © Tim Douet

Auvergne-Rhône-Alpes : 36,5 millions supplémentaires accordés par l'Etat pour revaloriser les friches

Annoncé par le gouvernement en septembre 2020, le plan France Relance inclut un volet de financement pour renouveler des sites de friches. En Auvergne-Rhône-Alpes, un deuxième appel à projet a été lancé en ce sens, l'État injectant 36,5 millions d'euros en plus.

En mai dernier, 320 millions d'euros ont été alloués au plan France Relance pour renouveler l'opération une année supplémentaire, dont 36,5 millions en Auvergne-Rhône-Alpes. Pour 2021-2022, l'État lance donc un nouvel appel à projet dans la région, afin de subventionner la réutilisation et la valorisation de ces territoires laissés à l'abandon.

France Relance en a fait une compétence régionale : subventionner des projets dans le but de mettre en valeur des espaces inutilisés. Dans le cadre de l'aménagement durable, le ministère chargé du logement considère cette action comme nécessaire. "Les friches représentent en effet un gisement foncier dont la mobilisation et la valorisation doivent être préférées à l'artificialisation d'espaces naturels pour développer de nouveaux projets", explique l'institution.

Une initiative à 28 millions d'euros en 2020-2021

Le plan France Relance a été pensé comme une solution à la crise sanitaire en redémarrant l'économie. Lors de la première édition, l'État annonce avoir consacré plus de 28 millions d'euros aux friches en Auvergne-Rhône-Alpes , avec au total 46 projets bénéficiaires de subventions.

À Lyon, on en compte deux. Dans le 1er arrondissement, le projet hôtel logistique urbain a reçu 475 000 €, pour créer au niveau du port Edouard-Herriot un espace de tri et de gestion des flux. Ce schéma de renouvellement est né en 2018, et existait déjà avant l'investissement du fonds de friche France Relance. Il vise à répondre aux enjeux de développement durable, notamment avec le passage de la ville en Zone à Faibles Emissions (ZFE).

Dans le 7e arrondissement, plus de 700 000€ ont été confiés par la région pour construire un groupe scolaire ainsi qu'un gymnase. Au niveau de la métropole, la friche de La Saulaie à Oullins va être reconvertie, tout comme celle d'Osterode à Rillieux-la-Pape, où une ressourcerie doit remplacer la caserne.

Le dépôt de candidatures ouvert jusqu'au 27 septembre

À l'horizon 2022, collectivités et entreprises locales publiques ou privées peuvent donc candidater pour obtenir une subvention. Les demandes doivent être envoyées avant le 27 septembre. Il ne s'agit pas de soutenir de nouveaux projets mais de donner des fonds supplémentaires à des initiatives déjà engagées, dont les contributions sont insuffisantes pour mener à bien l'ensemble des objectifs.

C'est la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) qui s'occupe de l'attribution des fonds. Par rapport à l'année passée, les critères d'attribution ont quelque peu évolué, comme le précise l'organisme étatique. Le dispositif "s’ouvre cette fois-ci aux projets exemplaires visant à produire des logements en zone tendue face aux besoins importants de logements", spécifie la DREAL.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut