Attention aux intoxications au monoxyde de carbone

Chaque année, l'utilisation de dispositifs de chauffage d'appoint et de groupes électrogènes entraîne des intoxications au monoxyde de carbone. Intoxications qui peuvent se révéler mortelles.

Les autorités départementales appellent à la plus grande vigilance concernant l'utilisation d'appareils de chauffage d'appoint, de groupes électrogènes ou de panneaux radiants à combustibles gazeux.

Un mésusage de ces dispositif lors de rassemblements de personnes à l'occasion des fêtes de fin d'année, peut avoir des conséquences dramatiques. En France, chaque année, le monoxyde de carbone cause près d'une centaine de personnes.

En 2013, 1178 épisodes d'intoxication au monoxyde de carbone ont été signalés à l'institut de veille sanitaire. 3480 personnes ont été intoxiquées, dont 2 582 ont été transportées vers un service d'urgences. Depuis le 1er décembre 2014, deux épisodes d’intoxication exposant 230 personnes au monoxyde de carbone sont survenus lors de rassemblements.

Combustion incomplète

Pour écarter tout danger, si vous utilisez un groupe électrogène, placez le obligatoirement à l'extérieur, nutilisez jamais de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion, n'utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage, n'obstruez jamais les grilles de ventilation.

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore indétectable par l'homme qui résulte d'une combustion incomplète.

Les symptômes de l’intoxication sont : maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement. En cas de suspicion d'intoxication, aérez les lieux et évacuez les appareils à combustions puis contactez immédiatement le 15.

à lire également
Le nombre de cas positifs de coronavirus est reparti à la hausse en France depuis plusieurs jours. Désormais, les préfets peuvent rendre le port du masque aussi obligatoire dans les lieux publics ouverts. Ainsi, le port du masque est obligatoire dans certaines rues de Lille, de Nice ou encore d'Annecy. Et à Lyon ? Ce n'est pas encore d'actualité.
Faire défiler vers le haut