Najat Vallaud-Belkacem
© Tim Douet

Attentats : Najat Vallaud-Belkacem invite profs et élèves au dialogue

La ministre de l'Éducation nationale souhaite instaurer dans les établissements scolaires un échange au sujet des attaques terroristes qu'a subi le pays pour évacuer les questions, les craintes ou la colère des élèves, les aider et leur rappeler les valeurs de la République.

Le dialogue comme instrument cathartique. Les élèves français réintégreront leurs établissements lundi après un week-end marqué par une vague d'attentats sans précédent sur le territoire hexagonal. Et pas question pour la ministre de les abandonner à leur interrogations. Najat Vallaud-Belkacem veut briser la glace d'entrée pour rasséréner les consciences.

Outre la mise en place de cellules de prise en charge psychologique dans les établissements franciliens, elle souhaite que les enseignants de tout le pays prennent le temps de discuter de ces événements tragiques. Des "ressources spécifiques" sont mises à la disposition du corps pour instaurer l'échange. L'ancienne adjointe au maire de Lyon souligne la "responsabilité essentielle" de l'école républicaine, "celle de rassurer et d'expliquer".

"Anticiper les réactions hostiles"

Pour guider les professeurs, de nombreux documents ont été mis en ligne sur le site de l'Éducation nationale. Ils proposent différents ateliers de parole et de réflexion. Parmi les principales recommandations figurent la nécessité d'adapter le discours à l'âge des élèves. Les textes exhortent aussi largement les enseignants à rappeler à leurs élèves les valeurs de la République. En collèges et lycées, la ministre invite à l'organisation d'une réflexion et de débats autour des notions de laïcité et de Droits de l'Homme par exemple.

"L'École de la République transmet aux élèves une culture commune de la tolérance mutuelle et du respect. Chaque élève y apprend à refuser l'intolérance, la haine et la violence sous toutes leurs formes. C’est malheureusement dans des heures aussi douloureuses que celles que nous vivons actuellement que l’importance de cette mission apparaît avec autant de force et d’intensité."

Dans un souci d'unité nationale, il est recommandé aux enseignants d'accorder une grande attention à l'anticipation "d'éventuelles réactions hostiles".

 

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut