INPS Police Scientifique section numeriques © Tim Douet

Arrêté par des enquêteurs de Lyon, un hacker avait piraté les données de LVMH

Un hacker alsacien de 21 ans a été confondu par le laboratoire d’investigation numérique de la police judiciaire de Lyon après avoir piraté les données du géant du luxe LVMH. Cette section judiciaire lyonnaise a investigué le darknet pour démanteler le réseau du hacker.

Un hacker alsacien de 21 ans vient d’être interpellé et condamné à 4 mois de prison avec sursis suite à l’enquête du laboratoire d’investigation numérique de la police judiciaire de Lyon, indiquent nos confrères de France 3. Les services de police lyonnais ont révélé cette information le lundi 27 juillet.

Piratage des données du groupe LVMH

Le jeune hacker avait piraté des informations et données personnelles sur les dirigeants du groupe LVMH, qu’ils revendaient pour 1,5 bitcoin (soit 12 000 euros) sur le darknet, cet internet « caché » prisé du crime organisé.

La section du laboratoire d’investigation numérique de la police judiciaire de Lyon a traqué, en ligne, les transactions du jeune hacker. Après avoir repéré une de ses ventes, les policiers se sont faits passer pour un acheteur et lui ont donné rendez-vous près de chez lui pour procéder à une transaction. Les forces de l’ordre ont ainsi pu procéder à son arrestation.

L’individu vient d’être condamné à quatre mois de prison avec sursis, deux ans de sursis probatoire, 70 heures de travaux d’intérêt général et à la confiscation de son matériel par le tribunal judiciaire de Mulhouse.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut