Arnaques au "ping call" : les escrocs redoublent d'imagination

Lorsque l'on reçoit un coup de téléphone sans pouvoir y répondre, il est parfois tentant de rappeler. Néanmoins, les arnaques au "ping call" se multiplient et les escrocs redoublent d'imagination pour tromper leur victime.

Dans une publication postée sur Facebook, les gendarmes du Nord avertissent les internautes sur les risques d'escroquerie au "ping call", des arnaques basées sur des coups de téléphone et des messages laissés sur les répondeurs. Actuellement, des individus appellent leur cible en se faisant passer pour des gendarmes et demandent de rappeler un numéro. Ce dernier est surtaxé et ceux qui rappellent, découvrent quelques semaines plus tard un montant hors forfait plus ou moins important sur leur facture de téléphone.

Des numéros parfois faciles à reconnaître 

Selon les gendarmes, ces numéros peuvent être reconnus, car commençant par 08, 3 ou 10, ou bien encore des numéros à six chiffres commençant par 118. En cas de doute, mieux taper le numéro dans un moteur de recherche, ce qui donne rapidement sa nature grâce aux avis des autres internautes.

Les escrocs ne manquent pas d'imagination pour faire rappeler leur victime et inventent différent scénario : colis qui n'a pas pu être livré, facture impayée, rendez-vous à confirmer... toutes les occasions sont bonnes pour parvenir à tromper la vigilance des citoyens. Parfois, c'est un SMS qui est envoyé, avec là aussi, un numéro surtaxé à composer. Dans tous les cas, certains mobiles permettent de bloquer des numéros entrants, pour éviter d'être dérangés à nouveau (même si les numéros utilisés peuvent tourner).

1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - mar 19 Nov 19 à 14 h 29

    Heureusement que les citoyens font le travail... gratuitement... 🙂

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut