ALF : Les amis des bêtes soupçonnés d'attentat

Pourtant, selon nos informations, il semblerait qu'une inscription " ALF " ait été inscrite sur l'un des murs. Nouvelle à prendre au conditionnel mais qui confirmerait les informations de nos confrères du Progrès qui soupçonnait lundi des membres d'ALF d'être les auteurs de ses actes. Ce groupuscule s'était déjà fait remarqué en janvier 2007 en mettant le feu à un fabricant de cages et d'aquariums de Limonest. L'enquête a été confiée à la section anti-terroriste du parquet de Paris et aux gendarmes de la section de recherche.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut