Affaire Rhônexpress : un chèque au coeur de l'enquête

RÉVÉLATIONS - Lyon Capitale révèle un document exclusif qui intéresse de très près la justice dans l'affaire Rhônexpress. Un chèque de plusieurs dizaines de milliers d'euros dont nous avons obtenu une copie semble alimenter le soupçon du juge d'instruction lyonnais Philippe Duval-Molinos qui conduit l'enquête.

Depuis fin 2010, une information judiciaire est ouverte pour escroquerie, abus de bien social et recel sur le volet de l'affaire Rhônexpress visant l'ancien président de la CCI de Lyon et le fameux lobbyiste Yann Gaillard. Ce dernier réclame plus de 300 000 euros à la CCI de Lyon et à son ancien président, Guy Mathiolon, pour avoir contribué à faire modifier le tracé du tram Rhônexpress. Gaillard affirme que c'est Mathiolon qui l'a mandaté pour ce travail. Guy Mathiolon a toujours affirmé le contraire indiquant qu'aucun mandat officiel ne le liait à Yann Gaillard. Mais voilà qu'une transaction de plusieurs dizaines de milliers d'euros matérialisée par un chèque intrigue les enquêteurs de la brigade financière. Avec un nouvel homme qui apparaît dans ce dossier : Yvan Patet, le patron du groupe d'immobilier EM2C et président du LOU Rugby dont Guy Mathiolon est actionnaire. L'affaire Rhônexpress est loin d'avoir livrée tous ses secrets.

Retrouvez les détails de nos révélations et de notre enquête dans le magazine Lyon Capitale en vente chez votre marchand de journaux ce vendredi 1er juillet.

à lire également
Rhônexpress
Les revenus de Rhônexpress ne devraient pas se tarir en 2018. Dans un communiqué, le service de navettes entre Lyon Part-Dieu et l’aéroport Saint-Exupéry se réjouit d’avoir battu un record de fréquentation.
1 commentaire
  1. Yvan, de Lyon - 30 juin 2011

    Même de présumés délinquants en col blanc, ont le QI d'un étourneau à poils longs... A moins, que ce soit un excès de croyance, dans une hypothétique impunité ?Laisser une trace matérielle, c'est le commencement des ennuis pour les uns et le début de la transparence pour les autres...C'est dommage, que le parquet ne se soit toujours pas saisi, des faits présumés de corruption au Grand Lyon, révélés par Lyoncap.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut