Hotel de police 3e © tim Douet_0028
Hotel de police Lyon 3e photo tim Douet_0028

Affaire Mila : plusieurs interpellations liées à des menaces de mort contre la jeune fille

En janvier 2020, la jeune Mila avait fait l'objet de menaces de morts après un live Instagram. Le parquet de Vienne annonce une série d'interpellations liées à cette affaire.

18 janvier 2020, la jeune Mila réalise un live Instagram où elle critique l'Islam. Très vite, la polémique enfle et la jeune fille fait l'objet de plusieurs menaces de mort. Deux procédures sont ouvertes par le parquet de Lyon et confiées à la gendarmerie nationale. La première est diligentée à l'encontre de la jeune fille sous le chef de "provocation à la haine raciale", Elle a été classée sans suite car n'a "révélé aucun élément de nature à caractériser cette infraction pénale", selon le parquet de Vienne.

La seconde," diligentée des chefs de menaces de mort et harcèlement" a conduit à l'interpellation d'un premier mineur âgé de 16 ans, le 20 février 2020, originaire de Besançon. "Il lui était reproché d'avoir été à l'origine de la diffusion d'informations personnelles relatives à la jeune fille. Il était déféré le 21 février 2020 dans le cadre d'une information judiciaire ouverte le jour-même des chefs de vol, menaces de mort, menaces de commettre un crime, harcèlement et usage de l’identité ou de données d’identification d’autrui en vue de porter
atteinte à la tranquillité ou à l’honneur", selon le parquet. Il a reconnu avoir diffusé les informations personnelles de la victime et mis en examen pour "recel de vol, harcèlement électronique et usage de données d’identification d’autrui. Il était placé sous contrôle judiciaire".

Par ailleurs, le 10 juin 2020, deux autres mineurs ont été déférés devant le juge d'instruction de Vienne. Originaires de l'Isère et du Rhône et tous deux âgés de 17 ans, "ils ont reconnu avoir récupéré les données personnelles de Mila avant de les transmettre au mineur de Besançon. Ils étaient mis en examen des chefs de vol et recel de vol de données informatiques et placés sous contrôle judiciaire".

Enfin, un autre auteur de menaces de mort a été interpellé en mai 2020 par la section de recherches de Grenoble. "Les investigations se poursuivent désormais en vue de l'identification d'autres auteurs de menaces sur la jeune fille", conclut le parquet.

à lire également
Un homme de 50 ans, habitant le 8e arrondissement de Lyon, a été arrêté ce mardi. Lundi, il aurait menacé une restauratrice avec un couteau dans le 7e arrondissement. Sans la blesser. La restauratrice a porté plainte. Il est présenté au Parquet ce jeudi.
1 commentaire
  1. JANUS - 17 juin 2020

    "provocation à la haine raciale" Classé sans suite.
    Une croyance qui se veut intouchable et hors de toute critique dénote de son sectarisme.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut