Affaire “les Nez rouges” : les associations lyonnaises “scandalisées”

Sébastien Buisson, président de l'association, a été mis en examen le 5 et le 7 juin dernier. Il est accusé d'avoir détourné 260 000 € des caisses de l'association durant les quatre dernières années. Les associations lyonnaises se disent “scandalisées”.

Le président et fondateur de l'association “les Nez rouges, clowns et artistes à l’hôpital” a été mis en examen début juin pour détournement de fonds provenant de son association. Le préjudice subit s'établit à 260 000 € entre 2014 et 2018, d'après le parquet de Limoges, cette somme “représente une part importante des dépenses”. Contactées par la rédaction, les autres associations lyonnaises venant en aide aux enfants malades se sont montrées “scandalisées” par ces révélations. 

L'association les Nez rouges ne fait pas partie de la Fédération française des associations de clowns hospitaliers”, explique Clotilde Mallard, directrice générale de l'association Rire médecin. “Au sein de la Fédération, nous partageons les bonnes pratiques et rendons tous nos comptes publics. L'association Rire médecin est très attachée à cette transparence. Nous n'avons donc aucun lien avec cette procédure judiciaire”, ajoute-t-elle . Même discours du côté de l'association Fée des rêves, qui s'occupe de réaliser les rêves des enfants malades : “ces procédés sont scandaleux, cela va encore faire du mal aux associations qui se démènent pour ces enfants. Le plus malheureux dans l'histoire, c'est que ce sont les enfants qui vont en payer le prix !” Malgré plusieurs sollicitations, l'association les Nez rouges n'a pas répondu à nos appels.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut