L'aéroport Lyon Saint-Exupéry extension T1

Aéroport de Lyon : les actionnaires locaux quittent les négociations

Dans trois communiqués, la région Auvergne-Rhône-Alpes, la CCI Lyon Métropole et le département du Rhône, qui sont actionnaires minoritaires de l’aéroport Lyon Saint-Exupéry ont annoncé qu'ils se retiraient des concertations et ont dénoncé une "mascarade" et "un simulacre de concertation". Seul Gérard Collomb assistera à la réunion prévue ce mercredi.

Dans son communiqué, la région Auvergne-Rhône-Alpes a indiqué avoir appris "ce lundi que l’État avait, seul, sélectionné deux candidats pour la reprise de son capital dans les sociétés gestionnaires de l’aéroport de Lyon. Une procédure menée au mépris des engagements pris par l’État."

La CCI, autre actionnaire minoritaire a été dans le même sens que le numéro deux des Républicains. "C’est inacceptable, car l’État met ainsi de côté des partenaires qui s’étaient fortement investis dans la procédure et qui souhaitaient légitimement pouvoir exprimer leur point de vue sur les différents projets industriels. En agissant de la sorte, l’État réduit à néant l’intérêt de la procédure de consultation", a lancé Emmanuel Imberton le président de la CCI Lyon Métropole.

Le département du Rhône s'est lui aussi fendu d'un communiqué dénonçant "le manque de transparence" et les "arrangements de dernière minute", de la procédure d'attribution.

Gérard Collomb "assistera à l’audition prévue demain"

Tous ont décidé qu'ils ne participeront pas à la réunion qui était programmée ce mercredi matin en dénonçant "un simulacre de concertation".

"Saint-Exupéry, deuxième aéroport en région, mais également les habitants et les entreprises de la région Auvergne-Rhône-Alpes, méritaient mieux de la part d’un État seul décisionnaire qui, une fois encore, vu de Paris, veut imposer sa vision aux territoires. L’Etat, qui, comme à Toulouse, a déjà montré son incapacité à écouter les acteurs locaux avec pour conséquence des résultats désastreux. C’est donc seul qu’il actera de son désengagement dans l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry", a conclut Laurent Wauquiez.

Contacté par Lyon Capitale, l’entourage de Gérard Collomb a indiqué qu’il "assistera à l’audition prévue demain". Le maire de Lyon qui sera présent ce soir pour le lancement du mouvement "En Marche" de son protégé Emmanuel Macron aura déjà l’occasion de lui en parler.

à lire également
À la fin du XIXe siècle, Londres est terrorisé par le spectre de Jack l’Éventreur. Dans le sud-est de la France, un homme tue et viole, lui aussi, en série. Cependant, contrairement à son homologue londonien, il sera identifié et arrêté par la police.
1 commentaire
  1. 1960CANUT - 13 juillet 2016

    Comment dans un pays dit moderne , une capitale peut se comporter de la sorte ? Notre capitale se comporte depuis 1789 comme celle d'un pays en voie de développement et totalitaire. Sa valait le coup de faire une révolution ! Non seulement les privilèges ont été remplacés par les magouilles mais les grandes villes de notre beau pays sont devenues de 'simple préfecture' sans pouvoir. Je n'ai plus de télé depuis 5 ans et je crois que je vais faire pareil avec ma radio car j'en ai marre d'être en 'Province' pour les journalistes !C'est une situation et un mot qui n'existe pas ailleurs. Nous sommes donc trop bête 'en région' pour prendre nos responsabilités. Bon ben voilà alors vive le Roi et merde à paris (sans majuscule !).

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut