Police lyon
©Tim Douet

À Vaulx-en-Velin, les violences se poursuivent

Le poste de la police municipale a été caillassé et un magasin d'optique incendié dans la nuit de jeudi à vendredi.

Les forces de l'ordre ont été prises à partie par près de 80 individus dans la nuit de jeudi à vendredi.  Dès 19h30, un policier reçoit une pierre jetée sur ses lunettes de protection pendant le contrôle d'un scooter sans plaque place Guy Mocquet. À partir de 23h, la situation dégénère sérieusement. Au Mas-du-Taureau,  plusieurs équipes de police en intervention repèrent des individus en train d’amasser des projectiles.

Moins d'une heure plus tard, le poste de la police municipale est pris pour cible. Plusieurs dizaines d'individus à visage découvert s'attaquent aux locaux de la police municipale par des jets de pierre et de mortiers. Pour disperser les attroupements, les policiers feront usage de nombreuses grenades lacrymogènes. Plus tard encore, un magasin d'optique installé sur la place Guy Mocquet sera dégradé et cambriolé avant qu'un incendie ne se déclare au rez-de-chaussée.

Une nuit de violence qui survient au lendemain des annonces de la maire, Hélène Geoffroy.  L'ancienne ministre de François Hollande développait la nécessité de faire preuve de fermeté face aux trafics et annonçait sa volonté d'armer la police municipale. Une dernière annonce qui ne fait pas l'unanimité de l'opposition, qui craint une situation d'escalade de la violence. La maire a également annoncé qu'elle allait écrire à Gérard Collomb pour que sa municipalité soit intégrée au dispositif de la police de sécurité du quotidien (PSQ). Une candidature qui devrait être appuyée par la députée de la 7e circonscription du Rhône, Anissa Khedher, en visite de terrain à Vaulx-en-Velin ce vendredi matin.

à lire également
1 commentaire
  1. Galapiat - 2 juin 2018

    vous pensez sérieusement que quelques municipaux supplémentaires équipés de pétoires de réforme changeront le comportement des malfaisants, une intervention d'équipes aguerris, gendarmes mobiles ou CRS est indispensable, avec à la clef arrestation et condamnations fermes , sanctions financières,perte des aides sociales, annulation de la double nationalité pour ceux concernés avec expulsion immédiate.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut