Travaux ligne T6 – Max Desgoutte

A quoi ressemblera la future ligne T6 qui sera livrée fin 2019 ?

Pour la fin 2019, le réseau TCL s’apprête à inaugurer le T6. Avec ses 6,7 kilomètres de long et ses 14 stations, la nouvelle ligne reliera Debourg aux Hôpitaux Est. La dimension écologique fait partie intégrante du futur projet.

Depuis 2001, cinq lignes de tramway ont vu le jour à Lyon. La cité rhodanienne s’apprête à en accueillir une nouvelle. En effet, le T6 fera son apparition sur le réseau de transports en commun de la ville à la fin 2019. Avec ces 161 millions d’euros d’investissement, la création de cette nouvelle ligne de tramway s’inscrit dans un contexte développement de la Métropole de Lyon. La forte croissance démographique, actuelle et future en est à l’origine. "La création du T6 s’inscrit dans un contexte de développement urbain très fort. En 2020, le réseau transportera 1,5 millions de personnes en plus", explique Fouzia Bouzerda, la présidente du Sytral.

Quatre tramways et deux métros connectés au T6

La création du T6 est un mélange entre tradition et modernité. Ici, pas question de bouleverser quoi que ce soit. Les wagons auront la même allure que sur les autres lignes lyonnaises puisque ce seront les rames de la ligne T4 qui seront utilisées sur la nouvelle ligne T6. Dans le même temps, de nouveaux wagons, plus longs, seront mis en service sur la ligne T4. Une ligne rocade, c’est là que  réside la grande nouveauté du T6. "C’est la première fois qu’une ligne de tramway ne passera pas par le centre-ville. Le T6 ira de Debourg aux Hôpitaux Est en passant par Bron et Vénissieux. Aujourd’hui, nous sommes même en train d’étudier un prolongement vers le nord pour desservir le campus de la Doua. Au total, il faudra 21 minutes pour effectuer le trajet du point de départ au terminus", explique la présidente du Sytral. Long de 6,7 kilomètres et fort de 14 stations, le futur tracé du T6 sera connecté aux lignes T1, T2, T4, T5 et aux métros B et D. Un avantage considérable pour les usagers puisque ces réseaux couvrent plus de la moitié de l’agglomération lyonnaise et "offrent un maillage plus efficace". Pour son ouverture fin 2019, c’est un tramway qui passera toutes les dix minutes aux heures de pointe, indique le Sytral. Mais ce chiffre pourra varier dans les années à venir en fonction du taux de fréquentation.

Ajouter une dimension environnementale au projet

Pour la construction de la nouvelle ligne T6, le Sytral a fait de la problématique environnementale un enjeu majeur. "A l’heure ou le climat se réchauffe d’année en année, il est impensable de concevoir un espace sans intégrer les contraintes environnementales", a d’ailleurs réexpliqué David Kimelfeld, le président de la Métropole. C’est pour cela que 70 % de la plateforme ou passera le tramway sera engazonnée. Un moyen efficace de réduire les ilots de chaleur ou encore de baisser l’acoustique de 3 décibels. "650 arbres ont été plantés et 150 autres seront ajoutés dans les prochaines années", a ajouté Fouzia Bouzerda. Toutes ces innovations s’ajoutent au fait que le tramway est entièrement électrique. Pour la présidente du Sytral, "on peut parler d’une nouvelle solution pour remplacer l’usage de la voiture". Une chose est sûre, l’abandon de la voiture qui n’était qu’une utopie au début du siècle devient de plus en plus une réalité.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut