© Tim Douet

A Lyon : les policiers verbalisent une quarantaine de cyclistes

Depuis le mois de juin, les policiers organisent des contrôles réguliers des cyclistes à Lyon. Une quarantaine d'entre eux ont été verbalisés ce mercredi 16 juin, notamment pour non-respect du feu rouge ou port d'écouteurs ou d'oreillettes.

Nouvelle vague de contrôles des cyclistes à Lyon. Depuis le mois de juin, les policiers du Rhône multiplient les opérations ciblant les usagers vélo.

Ainsi, ce mercredi 16 juillet, les policiers ont verbalisé quarante cyclistes à Lyon dans le secteur de la Part-Dieu : 32 pour non respect du feu, 6 pour oreillettes et écouteurs, 1 pour usage du téléphone tenu en main, 1 pour sens interdit. Les amendes peuvent ainsi monter jusqu'à 135 euros (lire ici). Deux utilisateurs de trottinettes sur trottoir ont été également verbalisés (jusqu'à 38 euros d'amende pour non respect d'un arrêté municipal).

Ce jeudi, les policiers ont communiqué le bilan sur les réseaux sociaux. A chaque fois, ils font face à des cyclistes qui leur demandent de faire preuve d'autant de zèle avec les automobilistes notamment sur le secteur de la rue Gambetta où l'aménagement cyclable sert surtout de bande d'arrêt minute. Il est vrai que ces dernières semaines, les opérations mises en avant dans la communication des policiers sont surtout celles qui ciblent les cyclistes.

On attend désormais la campagne sur le non respect du "sas vélo" par les véhicules et les deux roues motorisés. Il ne fait aucun doute que le jour où cela arrivera à Lyon, ce ne sont pas qu'une quarantaine de personnes qui seront verbalisées (35 euros d'amende).

Les règles à respecter à vélo à Lyon et celles qui n’existent pas

à lire également
Des camions à l'arrêt
L'A7 en direction de Chasse-sur-Rhône est bloquée cet après-midi par les chauffeurs routiers qui protestent contre la hausse des taxes sur le carburant. Selon France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, les chauffeurs routiers ont bloqué une partie de l'autoroute A7, dans le sens sud-nord, à hauteur de Chasse-sur-Rhône, près de Lyon. Un second barrage filtrant devrait bloquer le […]
2 commentaires
  1. Paul-Lyon-54 - 19 juillet 2019

    La police nationale fait du zèle a des endroits qui ne représentent aucun danger, uniquement pour faire des opérations de communication.
    Tous les jours à vélos je suis mis en danger par des automobilistes qui se garent sur les pistes cyclables, qui tournent sans clignotants, sans utiliser les rétroviseurs, qui ne respectent pas les sas vélos, qui déboîtent d'un stationnement sans regarder, qui ouvrent les portières sans regarder ....... Il y a deux jours grande rue de la Guillotières une voiture garée sur la piste cyclable à contresens, la police passe je leur fais remarquer, ils se sont contenté de draguer les jeunes femmes qui étaient dans la voiture.
    c'est facile de piéger des vélos à partir d'un feu cycliste mal placé, c'est plus difficile de faire respecter le code de la route aux chauffards dans l’agglomération lyonnaise.
    Messieurs de la police reprenaient les statistiques des accidents et agissaient en conséquence.

  2. julien akajoe - 20 juillet 2019

    J'approuve tellement le commentaire de "Paul-Lyon-54"...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut