À 22 heures sur l’esplanade de Fourvière,les nuages n’avaient toujours pas laissé aux Lyonnais l’opportunité d’observer à l’œil nu l’éclipse de Lune et la planète Mars. ©Mathilde Régis

À Lyon, les nuages perturbent l'observation de l'éclipse de Lune

À Lyon, seuls les plus téméraires ont pu brièvement apercevoir l'éclipse de Lune et la planète Mars dans le ciel en fin de soirée. Au lever de la Lune et au début de la phase de totalité de l'éclipse, la plus spectaculaire, pas de planète rouge ni de Lune à l'horizon.

Plusieurs centaines de Lyonnais se sont déplacés sur l'esplanade de la Basilique de Fourvière ce vendredi soir pour observer l'éclipse de Lune la plus longue du siècle. Et beaucoup sont rentrés déçus. En cause, l'épaisse couche de nuage au-dessus de la ville et d'une bonne partie du pays. "Vu les images satellites, l'observation semble assez compromise. Toute la France est couverte ! C'est dommage", déplore Romain, membre du club d'astronomie de Lyon Ampère (CALA). "On est à Fourvière, un miracle peut toujours arriver", plaisante une membre un peu plus loin. "À Lyon, on n'a vraiment pas de chance, lors de la dernière éclipse de Lune le 7 août 2017, le ciel était aussi nuageux", renchérit un autre. Ce vendredi soir,  une vingtaine de membres de l'association était là pour apporter des explications aux curieux et promouvoir leur passion : l'astronomie.

Les plus patients ont vu la fin

Une discipline pour laquelle la patience est essentielle lors des observations. À 21h11, l'heure du lever de la Lune, les nuages empêchaient de profiter du spectacle. Nombreux sont ceux qui suivent la montée des astres à travers leur smartphone grâce aux applications qui permettent de les situer.  À 22 heures, trente minutes après le début de la phase de totalité de l'éclipse, toujours rien à l'horizon. Mais un peu plus tard, une poignée de chanceux a pu assister à une apparition furtive d'un morceau de croissant de Lune. Après avoir attendu plusieurs heures, ce n'est qu'à la fin de l'éclipse que la Lune est réapparue à travers les nuages, permettant au public d'observer pendant quelques minutes un phénomène exceptionnel. Munis de matériels de professionnels, plusieurs photographes ont pu immortaliser la scène.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut