LC 714 p. 47

Transport fluvial : un projet d’envergure à Salaise-sur-Sanne

L’objectif est ambitieux : placer Lyon au bord de la Méditerranée, le positionner comme grand port intérieur sur l’échiquier européen. Et faire de Marseille-Fos, dont le port est en pleine crise, une simple porte d’entrée au port de Lyon et à son bassin industriel qui compte parmi les plus importants d’Europe. Le dossier Économie de Lyon Capitale-le mensuel de septembre. Extraits.

LC 714 p. 44 ()

Le port de Lyon veut gagner la mer. Le moyen : un redimensionnement de la plateforme de Salaise- Sablons, qui deviendrait ainsi la base arrière du port Édouard-Herriot. Une enveloppe de 120 millions d’euros – un record dans le fluvial – a d’ores et déjà été dégagée pour créer ou redimensionner les ouvrages d’accès. Horizon : 2014.

La revanche du fluvial

Les Lyonnais vont sans doute devoir s’habituer à voir arriver chez eux de très grands navires lestés de chargements toujours plus conséquents. Car le transport fluvial, délaissé depuis des décennies, est en passe de prendre sa revanche sur l’un de ses concurrents les plus coriaces, le transport routier. Les politiques en semblent désormais convaincus, “l’activité portuaire
est un enjeu majeur
de l’activité économique régionale et nationale”, comme l’écrivait Frédéric Cuvillier, qui n’était pas encore ministre des Transports, dans “Le défi maritime français”, présentant le programme du candidat François Hollande en la matière. (…)

LC 714 p. 47 ()

Le dossier économique de Lyon Capitale-le mensuel fait le tour des quais : activité du port Édouard-Herriot en chiffres (trafic, volumes), provenance et destination des marchandises, la sous-exploitation du port de Lyon, la situation de celui de Marseille, les nouveaux usages (desservira-t-on un jour le centre de Lyon par le fleuve ?)… et un reportage photo suivant le voyage du sable extrait dans la Saône à Villefranche jusqu’au quai de déchargement d’Édouard-Herriot.

-------------------

À lire dans Lyon Capitale n°714, en vente en kiosques jusqu’à jeudi, et jusqu’à épuisement des stocks dans notre boutique en ligne.

à lire également
Stéphane Bouillon
Arrivé il y a tout juste un an à Lyon Stéphane Bouillon va quitter la préfecture du Rhône et d'Auvergne-Rhône-Alpes pour rejoindre le cabinet du nouveau ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut