Standard & Poor’s : note de Lyon confirmée, mais perspectives négatives

Standard & Poor’s a dévoilé sa notation de la ville de Lyon vendredi 16 octobre. L'agence de notation a confirmé la note de AA à long terme et de A-1+ à court terme.

Avec un résultat de AA, le 3e sur 23, la note de la ville de Lyon demeure de haute qualité. Malgré cette note de qualité, l'agence juge tout de même la "perspective négative".

"Les notes de Lyon reflètent le cadre institutionnel 'très prévisible et équilibré' des villes françaises, l'économie lyonnaise 'très forte', la gouvernance et la gestion financières de la Ville que nous qualifions de 'fortes' à l'instar de ses performances budgétaires, ses 'faibles' risques hors bilan et sa situation de liquidité que nous jugeons désormais 'forte', contre 'adéquate' auparavant. Les notes tiennent également compte d'un endettement consolidé et d'une flexibilité budgétaire 'modérés'. La note à long terme de la Ville est équivalente à sa 'qualité de crédit intrinsèque' que nous évaluons à 'aa'", a délcaré l’agence Standard & Poor’s.

Les liquidités de la ville sont jugées "fortes" contre "adéquates" auparavant. Les indicateurs socio-économiques de la ville sont "favorables" dans le contexte national et international selon S&P. Avec un PIB par habitant supérieur à 43 000 euros en 2014, l'économie de l'air métropolitaine lyonnaise est "riche et diversifiée avec des spécialisations industrielles porteuses à forte valeur ajoutée et tournées vers l'innovation", en particulier dans les domaines des biotechnologies et de la chimie.

Des perspectives qui restent négatives

Cependant, les perspectives demeurent négatives. Le scénario pessimiste est avec une occurrence de 30 % pour S&P. Dans ce scénario la note de la ville pourrait être abaissée d'un cran durant les douze prochains mois si la ville n'est pas en mesure de mettre en œuvre son plan "marges de manœuvre" dans un contexte de réduction plus forte des dotations de l'État. En cas de baisse de la notation de l'État français, la note de la ville serait aussi abaissée, l'agence estimant "qu'aucune collectivité locale française ne peut être notée au-dessus de l'État."

La perspective pourrait être considérée comme stable dans plusieurs situations : "Si la perspective associée à la note à long terme de la République française était revue à 'stable' et si la probabilité d'occurrence de notre scénario central était encore plus forte qu'envisagé actuellement, notamment en ce qui concerne la capacité de la Ville à maintenir structurellement des besoins de financement après investissements inférieurs à 5 % des recettes totales en moyenne."

Les agences de notation évaluent la situation économique des États, des collectivités ou des entreprises. Elles notent leur solvabilité en tant qu’emprunteurs. Une bonne note pour la ville signifie que les perspectives économiques sont stables et envoie des signaux positifs aux potentiels prêteurs.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut