L'ajointe à l'éducation Anne Brugnera
@TimDouet

Rythmes scolaires : premier vendredi d’activités à Lyon

Ce vendredi, l’accueil périscolaire mis en place dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires débutait à Lyon. 59 % des enfants inscrits à l’école publique y prennent part. Si un projet est en cours d’élaboration, les activités ne sont toujours pas connues et l’accueil, pour l’instant, tient du centre aéré.

L'ajointe à l'éducation Anne Brugnera ()

@TimDouet

Sur les 36 400 élèves inscrits à l’école publique à Lyon (chiffres “non stabilisés”), 21 400 prendront part à l’accueil du vendredi après-midi, soit 59 %. Cette proportion varie selon qu’on parle d’école maternelle ou élémentaire : 54 % dans le premier cas, 62 % dans le deuxième.

Il manque encore 100 animateurs

Du côté des animateurs, en début de semaine, la Ville en recherchait encore 100. C’est toujours le cas, malgré le recrutement de 50 personnes ces derniers jours. “L’augmentation du nombre d’élèves inscrits à l’accueil du vendredi nous a obligés à revoir à la hausse le nombre d’animateurs nécessaires pour assurer l’encadrement”, explique Anne Brugnera, l’adjointe à l’éducation du maire de Lyon. Cet effectif pourrait d’ailleurs être réévalué si le nombre d’enfants participant aux “Vendredi aprèm’” augmentait encore. L’adjointe prévoit 18 enfants par animateur, ce ratio pouvant changer selon les activités.

Les enfants de l'école Paul Painlevé pendant les activités ()

© Tim Douet

Initiations

Les activités, justement, restent la grande inconnue. Anne Brugnera demeure très discrète sur ce sujet et précise simplement qu’elles varieront selon les écoles. Elle-même ne les connaît d’ailleurs pas toutes et fait confiance aux centres d’accueil pour qu’elles soient cohérentes avec le projet pédagogique, lequel fait la place belle aux sports, à la culture et à la citoyenneté. L’ensemble des activités sera toutefois évalué par la suite. “On ne fera pas de poney”, blague Anne Brugnera, qui affirme : “Nous ne sommes pas là pour remplacer les clubs sportifs. Il s’agit d’initiations. Il y a même des sports dont je n’avais jamais entendu parler [comme le kin ball ou l’ultimate, NdlR]”. Ce vendredi, l’accueil de tous les élèves a pu être assuré dans toutes les écoles, mais avec un taux d’encadrement un peu inférieur à ce qu’il sera par la suite, reconnaît l’adjointe.

Projet en cours d’élaboration

Ce vendredi après-midi, Anne Brugnera avait organisé une visite de presse au groupe scolaire Paul-Painlevé (Lyon 3e). Dans cette école, on travaille encore sur un projet. On va prendre en compte les demandes des parents et des instituteurs. On n’a pas envie de se précipiter”, explique Guillaume Lemée, coordinateur jeunesse à la Maison pour tous, dont dépend l’école. Les activités proposées ce 5 septembre n’ont donc rien de définitif. Car, pour l’instant, on est plus proche d’une ambiance de cour de récréation ou d'un accueil de centre aéré, avec atelier de bricolage, création de bracelets, jeu de ballon ou même “Jacques a dit”.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut