Roms : dans un gymnase aujourd’hui, mais après ?

Pour le moment, les familles roms qui ont échappé à l’incendie du 13 mai sont hébergées dans un gymnase. Une solution de courte durée puisque, le 27 mai, ils seront de nouveau à la rue.

Après avoir échappé au terrible incendie qui a fait trois victimes – deux femmes et un jeune adolescent –, les Roms qui vivaient dans le squat du 8e arrondissement ont trouvé refuge dans un gymnase. Ils tentent, avec l’aide de bénévoles, d’y recréer un endroit accueillant, qui sera aussi éphémère que ceux qu’ils ont connu jusque-là. Car ils devront le quitter le 27 mai.

La vie s’organise donc dans le gymnase. Il y a, d’abord, les horaires à respecter. Les familles doivent sortir chaque jour à 10 heures et ne peuvent revenir qu’à partir de 15 heures. Les portes ne s’ouvrent plus après 22 heures. Les bénévoles présents tentent de conserver les activités ludiques qu’ils organisaient avant le drame. Hier, c’était atelier peinture, comme tous les mercredis après-midi. Un atelier dédié aux enfants, mais auquel participent certains adultes, pour passer le temps ou peut-être penser à autre chose en cette période de deuil.

Un appel aux dons

“Les corps des trois victimes vont sûrement être rapatriés samedi ou lundi en Roumanie. Leurs proches vont partir les enterrer”, explique Gilberte, bénévole à C.L.A.S.S.E.S (le Collectif lyonnais pour l’accès à la scolarisation et le soutien aux enfants des squats), qui connaît bien ces Roms. Mais, rapatrier un corps, c’est très cher. “Nous envisageons de lancer un appel aux dons pour le retour des corps, parce que cela va coûter 6 000 euros aux familles”, ajoute-t-elle.

Les Roms réfugiés dans ce gymnase (plus de 150 personnes, dont plus de la moitié d’enfants) ont d’autres besoins, urgents. Le peu qu’ils possédaient, ils l’ont perdu dans l’incendie. “Ils ont besoin de tout”, explique une bénévole du Foyer Notre-Dame des sans-abris qui, avec la Croix-Rouge, assure l’accueil et l’hébergement de ces familles. Le Foyer lance donc un appel à la générosité : vêtements chauds pour les enfants, les bébés et les adultes, chaussures, produits d’hygiène, couvertures et duvets, mais aussi produits alimentaires (café, sucre, pâtes, conserves…). Tous les produits de base, donc. Le Foyer lance également un appel à toute personne qui pourrait venir aider au petit-déjeuner et au repas du soir.

-----

Pour contacter le pôle bénévoles du Foyer : 04 72 76 73 85.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut