Quand l’action sociale croise le monde de l’entrepreunariat

A la Chambre du Commerce et de l’Industrie se tenait, ce lundi, la remise de prix de « Entrepreneurs dans la Ville ». Si le but de la soirée était de récompenser des projets professionnels, celui du programme est d’accompagner la création d’entreprise. Les participants sont tous des jeunes issus de quartiers sensibles.

Pour cette neuvième édition de « Entrepreneurs dans la Ville », le parrain était Jean-Michel Aulas. Présent pour clôturer cette « saison », le président de l’OL a résumé, avec ses mots, l’esprit du programme : « L’entrepreneuriat, c’est un monde dans lequel les émotions sont très présentes. L’exemplarité, c’est le guide de l’entreprise. Ces jeunes ont su l’être durant leur formation à Entrepreneurs dans la Ville, et ça a créé une chaîne d’efficacité qui permet la réussite du plus grand nombre. »

Depuis 2007, Sport dans la Ville et l’EM Lyon sont associés dans un programme de construction de projets professionnels. Chaque année, une promotion d’une vingtaine de personnes issues de zones urbaines en difficultés est sélectionnée pour participer à une formation. Durant quatre mois, les étudiants suivent des cours à temps partiel à l’EM Lyon pour apprendre à structurer un projet. Mathieu Arnot, vainqueur du quatrième prix grâce à une société de coiffure en appartement, nous assure que c’est « le partage et l’entraide » qui ont guidé la promotion 2015 : « Dans cette classe, dès le départ, on a créé une page Facebook et on a échangé. On avait des savoirs mais on a approfondi. L’entrepreunariat c’est le partage et la liberté. »

Un projet de transports spécialisés vainqueur de 10 000€

Les 23 candidats aux quatre récompenses (1er : 10 000 euros, 2ème : 8 000 euros, 3ème : 6 000 euros, 4ème : 4 000 euros) ont présenté leurs projets devant un jury. Le grand vainqueur, Polycival Mazi, un Décinois de 34 ans, père de famille, nous a présenté son entreprise : « Le but est de faire du transport de véhicules, de particuliers ou de professionnels, sur les voitures de collections. Ça fait plus de dix ans que je suis dans le marché du transport routier. La formation m’a permis d’être accompagné et d’aborder des thèmes que je connaissais mal. »

Outre ces lots, 14 étudiants intégreront l’incubateur de Sport dans la Ville, à Vaise. Les neuf autres ne poursuivront pas l’aventure. Le but de l’incubateur est de guider les entreprises, au travers d’avis d’experts et d’échanges multiples. Depuis la création du programme, 90 entreprises ont été créées et 170 projets ont été accompagnés.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut