Politique, promesses et Euro 2016 : l’essentiel de l’actualité à Lyon

Vous n’avez pas eu le temps de suivre le fil d’actualité ? La rédaction de Lyon Capitale vous donne un aperçu des informations à ne pas manquer de ce jeudi.

Renforcer la sécurité de la fanzone et améliorer la desserte du stade

Les instances et entreprises qui participent au déroulement de l'Euro 2016 s'ajustent aux aléas. Tandis qu'hier soir deux personnes étaient agressées avec des couteaux dans la fanzone, le préfet a demandé expressément de renforcer les fouilles à l'entrée. Du côté des transports, pour revenir ce soir du match Ukraine-Irlande du Nord, des améliorations ont été mises en place suite à l'expérience Belgique-Italie.

Michel Delpuech : “Il y a eu du relâchement dans les contrôles d’accès à la fanzone”

Pour aborder les thématiques de la sécurité à Lyon, la desserte du stade et les agressions survenues dans la fanzone place Bellecour, le préfet du Rhône est l'invité de L'Autre Direct.

Le show de Laurent Wauquiez

Pour clôturer “Industries 2020 first”, le président du conseil régional a présenté son programme pour l'industrie "du futur" en Auvergne-Rhône-Alpes. Parmi de grandes formules pour affirmer sa volonté de donner "la priorité à l'emploi et aux entreprises" et l'insistance sur le "mauvais" bilan de ses prédécesseurs, des propositions sont mises sur la table.

Législatives : le leadership de la droite lyonnaise vacille

Jusqu'à présent vus comme les leaders naturels de la droite lyonnaise, Emmanuel Hamelin et Michel Havard ont vu leurs candidatures aux législatives rejetées par Les Républicains pour des questions de parité, ou de stratégie...

à lire également
Banderole du collectif “Presqu’île en colère” sur des balcons – Lyon, octobre 2019 © Antoine Merlet
La multiplication des collectifs “en colère” aux quatre coins de la ville oblige les candidats aux municipales lyonnaises à développer leur arsenal “sécuritaire”, qui repose principalement sur la police municipale et la vidéosurveillance. Tous en font leur priorité, mais la conception qu’ils en ont ravive des clivages politiques.
Faire défiler vers le haut