Mgr Barbarin s’est déjà imaginé pape, mais “il n’y a pas de risque”

Interrogé par Le Parisien, le cardinal Barbarin a avoué s’être déjà imaginé pape, “parce que c’est métaphysiquement possible”. Il ne voit tout de même pas un seul cardinal qui aurait pu voter pour lui.

Alors qu'il publie ce mardi un livre intitulé Dieu est-il périmé ? – Paroles humaines, parole de feu aux éditions La Martinière, le cardinal Barbarin s'est livré dans un long entretien au Parisien.

En mars 2013, le cardinal participait à son deuxième conclave, qui a abouti à l'élection du pape François. Mais, de son côté, le primat des Gaules s'est-il déjà imaginé pape, l'espace d'une seconde ? "Oui, parce que c’est métaphysiquement possible", répond l’archevêque de Lyon, qui temporise immédiatement : "En réalité, il n’y a pas de risques ! Quand le pape Benoît XVI a démissionné, j’ai regardé vingt fois la liste des cardinaux pour voir qui pourrait lui succéder, il n’y en a pas un dont je me suis dit : “Tiens, celui-là, il pourrait voter pour moi.”"

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut