Fourvière maquette de Lyon
© Tim Douet

Lyon : en l’absence de Sirha, les chiffres de l’hôtellerie chutent

En janvier 2016, les chiffres de l’hôtellerie lyonnaise ne sont pas bons comparés à ceux de l’an dernier. Une baisse essentiellement due à l’absence de Sirha.

En janvier 2016, les performances de l'hôtellerie lyonnaise sont en baisse par rapport à janvier 2015. Une contre-performance qui s'explique par l'absence cette année de Sirha (Salon international de la restauration, de l'hôtellerie et de l'alimentation), explique la CCI : "La biennale Sirha avait attiré en 2015 près de 190 000 participants et permis à l’hôtellerie lyonnaise de voir ses performances progresser de plus de 40 % (avec des pics de fréquentation à plus de 90 % les jours de salon)."

De fait, tous les types d'hôtels affichent des diminutions de leur revenu par chambre disponible (RevPAR) en janvier 2016. Moins 24 % pour les 2 étoiles, moins 20 % pour les 3, 4 et 5 étoiles et moins 13,8 % pour les établissements affichant une seule étoile. Par rapport à 2014 cependant, le résultat n'est pas si mauvais puisque la fréquentation des hôtels a progressé de 9 % et le RevPAR de 13 %.

à lire également
Pierre-Yves Gomez © Antoine Merlet
Pierre-Yves Gomez est économiste, essayiste et professeur à l’EM Lyon, où il dirige l’Institut français de gouvernement des entreprises. Dans L’Esprit malin du capitalisme (Desclée de Brouwer, 2019), il montre comment le capitalisme s’approprie tous les aspects de notre existence et dans quelle mesure il influence nos modes de vie. Entretien.
Faire défiler vers le haut